Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Industrie et Productivité

Service Public, Industrie, Entreprises, ESS...
Avatar de l’utilisateur
tamsurint
Messages : 13
Inscription : lun. 08 avr. 2013, 18:26

Industrie et Productivité

Messagepar tamsurint » lun. 08 avr. 2013, 18:57

Bonjour,

J’ouvre ce « thread » concernant l’industrie, et la productivité car :
• Ces sujets sont à mon sens trop peu abordés au sein des débats du PP
• Ils sont la pierre angulaire du tryptique emploi/croissance/bien-être
• Il est essentiel, en sus d'avoir un excellent programme là où les autres n'en ont pas, de redevenir fort dans ce domaine que l’on a sacrifié. Hors cela point de salut.

Sans toucher aux emplois et a l’instar de ce qu’on sut faire d’autres nations dans tes temps où ils n’avaient pas le choix, il existe des alternatives à la délocalisation, qui dérivent simplement du bon sens. On n’a pas idée de notre capacité d’amélioration en faisant peu ou en faisant des actions à effet de levier, car il n’est que dans les situations de crise, voir les situations désespérées que l’on soit capable de trouver des ressources insoupçonnées.

La structure est basée sur l'homme et fonctionne autour de lui. L'entreprise de production ne peut en faire abstraction sous peine de relégation au rang de voyou, n'ayant comme but unique que d'obtenir beaucoup en peu de temps, en occultant le fait que le présent comme l'avenir est assuré par les hommes et que ces derniers sont fragiles : si on veut traverser les décennies et pourquoi pas les siècles il faut en prendre soin et les mettre dans les meilleures conditions de réussite.

C'est une notion que les Japonais et plus tard (ou tôt ??) les Américains ont très bien assimilés et ce n'est pas un hasard si les inventeurs du lean manufacturing, ou comment gaspiller moins pour gagner plus, placent l'homme au centre de leur plan de bataille. Rien n'est plus respectable que l’opérateur à la base de la chaîne de production. Toute la hiérarchie en est consciente, du chef d'équipe au P-DG. Les opérateurs sont extrêmement écoutés et leur contribution est précieuse puisque ce sont eux qui "font" et donc qui savent. En contrepartie ils donnent beaucoup et sont de ce fait extrêmement engagés dans l'amélioration continue. Mais cet engagement a un prix et ça aussi les dirigeants japonais le savent. La contribution active est systématiquement associée à la récompense fusse t'elle non pécuniaire. C'est ainsi que les patrons défilent dans les ateliers pour l'occasion extrêmement ordonnés pour féliciter et récompenser l'opérateur qui a permis un gain de cycle dans la fabrication de son produit.

Cette dimension de la récompense semble avoir disparue lors de l'importation des méthodes orientales en occident...sans doute l'aura t'on jugée inadaptée à la mentalité européenne et ne pouvant être applicable qu'aux seuls japonais qui, on le sait, placent l'honneur et la réussite au-dessus de tout et n'admettent pas l'échec... il y a cependant un juste milieu à trouver : ne pas être aussi engagés que les japonais n'empêche pas les français de donner plus lorsqu'on les récompense ou simplement qu'on les respecte. Ce respect peut prendre plusieurs formes : de l'argent bien sûr mais également des distinctions, de la reconnaissance, des mises à l'honneur, des responsabilités, de la confiance, ou, quand les temps sont plus durs, l'assurance de ne pas être licencié, une stratégie qui met clairement les salariés au centre et les rassure ... Ce respect et cette culture de la récompense s'adresse à tous les niveaux de l'organisation. Aujourd'hui au centre de tous les débats, le mal-être au travail est un sujet qui est pris très au sérieux, et qui sonne comme un avertissement à l'entreprise qui se serait égarée à ne pas prendre soin de ses salariés ... le prix à payer pour avoir négligé la place de l'homme dans l'entreprise est fort, ne pas prendre le bien-être comme valeur au sérieux est une grave erreur.

Remettons donc l'homme au centre de la société et pensons parfois à ces japonais, qui eux n'oublient pas que si toute peine mérite salaire, tout salaire mérite travail...

Revenir vers « Économie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité