Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Ti' coup de gueule

Archives 2013
Hypnos
Messages : 13
Inscription : jeu. 27 sept. 2012, 23:20

Ti' coup de gueule

Messagepar Hypnos » jeu. 13 juin 2013, 21:29

Je voulais faire un article d'actualité et j'ai fini par faire un brûlot militant. Je rappellerais donc que cet article ne reflète que ma pensée profonde et non celle du Parti.
Ce matin, somnolant dans le RER, j'ai ouvert l'application de mon portable pour les actualités. Les jeux de l'algorithme m'ont poussé en première page Kim Dotcom, Julian Assange et Edward Snowden. Qu'ont en commun ces trois personnages? L'un est un homme d'affaire qui a fait sa fortune sur le blanchiment d'argent, l'autre un homme politique traqué par Interpol pour viol et le dernier un bureaucrate de la NSA qui trahi son service et son pays. Pourtant chacun, à sa manière, a tenté de montrer sa vérité et cela à l'encontre d'un gouvernement libéral et anciennement considéré comme défenseur de la Liberté. Je ne me ferais pas l'écho du sentiment anti-américain latent qui ne manque pas de jaillir de ces affaires, je souhaiterais simplement souligner combien un état connu pour sa probité a viré progressivement dans un totalitarisme silencieux. Le mot peut sembler fort pourtant je vais chercher à le démontrer par des faits.
Qu'est-ce qui caractérise un totalitarisme? Wiktionnary nous répond "Système politique dans lequel l'État a absorbé la société civile et où l'idéologie de l'État est transfiguré en dogme imposé aux intellectuels et aux universités". À cette définition, je voudrais ajouter l'utilisation de la Terreur, non pas uniquement à l'encontre de ses ennemis mais également de ses ressortissants. Les États-Unis ont franchi chacun de ces caps, progressivement, et, comme souvent dans un totalitarisme, au nom de la Liberté et au nom de la puissance économique.

Le 20 janvier 2012, deux hélicoptères de la police de Nouvelle Zélande débarquent à Auckland sous la direction du FBI, le site MegaUpload est fermé (c'est-à-dire que son nom de domaine redirige vers une page du FBI annonçant qu'en violation d'une loi américaine sur la propriété intellectuelle le site n'est plus accessible) et nous connaissons la suite. Monsieur Dotcom est aujourd'hui libre et a lancé un nouveau service d'hébergement des données sur un modèle chiffré. Pourtant on peut relever que les États-Unis avaient commencé leur guerre. À la manière de l'Irak, ils ont tenté une Blitz Krieg sur MegaUpload afin d'interdire le téléchargement non controlé partout dans le monde. Ce qui est intéressant ici c'est qu'un État étranger attaque pour une question économique le citoyen d'un autre pays. Ce n'est pas la Justice qui est intervenu via une demande d'extradition, une accusation correcte ou une assignation à comparaitre, ce sont deux véhicules armés, des forces spéciales et un mandat international pour une affaire de Copyright. Les États-Unis, au nom de l'économie, ont attenté aux droits de la défense. Le bilan? Et bien comme en Irak, des victimes collatérales, 150 millions d'inscrits de par le monde, 10 millions de visite par jour, des millions de fichiers légaux, des projets Open Source. Bon contrairement à l'Irak, cette fermeture n'a pas entrainée autant de morts, mais elle a entrainé un clivage entre le citoyen et l'État au nom du Marché. Les arguments utilisés ont été le blanchiment d'argent et la pédopornographie.

Le 30 novembre 2010, la justice Suédoise dépose un mandat d'arrêt international relayé par Interpol contre Julian Paul Assange, citoyen australien, pour avoir eu une relation sexuelle consentie avec une femme sans utiliser de protection. Il est intéressant de noter que deux accusations tombent le même jour à son encontre le 21 août 2010 mais que les accusations de viol ne sont pas retenus a priori par le parquet suédois, visiblement cet avis est modifié puisque le 18 novembre c'est sous ce titre qu'une première assignation à comparaitre. En 12 jours, une affaire isolée de viol se transforme en affaire internationale, dans un document publié récemment sur Wikileaks du GCHQ, on retrouve cette phrase "leur timing est bien trop parfait". La Suède refusant de donner la garantie que Julian Assange ne sera pas extradé aux États-Unis, celui-ci choisi l'asile politique auprès de l'Équateur. Bien sûr, le nom des États-Unis n'apparait nul part ici, pourtant l'affaire est devenu politique et les États-Unis ont décidé de censurer leur site Web ainsi, étrangement, que tout mail sortant ou entrant au Pentagone contenant le mot "Wikileaks". Monsieur Assange n'était pas Wikileaks mais un de ses portes paroles, il en est devenu le symbole. Les attaques contre lui ont été menés au nom du terrorisme.

Le 9 juin 2013, Edward Snowden, un bureaucrate de la toute puissante NSA révélait quelque chose d'étonnant: La NSA écoute tout le monde, elle lit vos mails, regarde vos photos et sait ce que vous mangez à midi. Si dans les milieux concernés la surprise est minime, l'évènement est significatif. La surveillance systématique de chaque individu commence à devenir une institution bureaucratique tout puissante qui comme toute bureaucratie est limitée à ses chainons. Snowden en était un. Il a choisi d'aller contre le précepte de Patriotisme pour aller dans le sens de la Démocratie. Ironiquement ce sont les députés républicains qui les plus nombreux demandent sa grâce et les démocrates qui demandent sa tête. La réaction la plus inquiétante n'est, cependant, pas la condamnation de son acte mais l'absence de réaction des députés démocrates sur un mécanisme allant à l'encontre des principes démocratiques.

L'idéologie des États-Unis est aujourd'hui celle d'un état policier qui, non content de régner sur ses terres, va en en plus scruter les terres voisines et même l'espace international. Au nom de la pédop-pornographie, du terrorisme et du blanchiment d'argent, ils choisissent d'appliquer leur Loi. Cependant, loin d'être seuls, ils constituent aujourd'hui un gouvernement mondial: ACTA, Patriot Act, OTAN (bon le dernier est un troll relativement conspirationniste, on l'oublie).
Pour reprendre les termes d'Assange, ceci est un cri d'alarme.

Encore une fois, ceci est mon point de vue, un cri du cœur. À vous d'y répondre! (Je tiens à remercier tous les agents qui me lisent et je leur fais de gros bisous)

Avatar de l’utilisateur
plop42
Matelot
Messages : 157
Inscription : dim. 02 sept. 2012, 14:58

Re: Ti' coup de gueule

Messagepar plop42 » jeu. 13 juin 2013, 22:04

Joli résumé Hypnos, à première vue tu ne sembles n'avoir rien oublié. Ça faudrait presque une place sur le blog du PP :D Par contre je sais pas comment on fait ça.
Le Parti, avant nous même
Mode Vogon: mode sympa
Mode plop42: à votre service.

Avatar de l’utilisateur
Mistral
Membre AFPP
Messages : 1027
Inscription : mar. 10 avr. 2012, 23:06

Re: Ti' coup de gueule

Messagepar Mistral » ven. 14 juin 2013, 18:34

plop42 a écrit :Par contre je sais pas comment on fait ça.

Il faut se créer un compte sur le blog (tout le monde peut le faire), choisir une rubrique (ici : "Billets pirates"), et y mettre en forme l'article. Une fois que l'article vous satisfait, vous "proposez à l'évaluation" et le signalez par mail aux porte-paroles (ils peuvent refuser, mais généralement ils acceptent).
Mistral, Trésorier Bretagne
Membre SI Diversité
Président de l'association de financement


Revenir vers « 2013 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité