Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Rôle des sections locales dans le développement du PP

Avatar de l’utilisateur
Khakaoura
Quartier-Maître pirate
Messages : 507
Inscription : mer. 02 mai 2012, 15:06

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar Khakaoura » mar. 06 nov. 2012, 10:12

pers a écrit :Euh, si vous pensez cela j’ai une histoire édifiante à vous raconter. Elle s’appelle "la mandature précédente du C.A.P.". (Et les cinq volumes antérieurs.)

Réponse en MP ( car hors-sujet).

Merci de ne pas rabâcher de vieilles querelles qui sont tout à la fois chronophages et stériles. Ceci vaut pour tout le monde.
Encre noire = mode Pirate
Encre rouge = mode Vogon
"Le règlement, c'est l'règlement ;
Pas d'préférence, pas d'sentiment.
Le règlement, c'est l'règlement ;
Un Vogon l'applique bêtement."
Hymne officieux de Vogsphère

Avatar de l’utilisateur
marou
Capitaine pirate
Messages : 1351
Inscription : lun. 22 juin 2009, 19:39

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar marou » mar. 06 nov. 2012, 12:29

thufir a écrit :ben je comprends de moins en moins.
Le système de coordination prévoit un coordinateur, donc une voix par section.
Du coup je vois pas en quoi l'ile de france est favorisée. Avec plus de 200 adhérents, elle a qu'une voix, autant qu'une section de région à 20 ou 30 membres. Où est la position de force ?

Désolé, je pense à long terme. Nous sommes en train de régionaliser le parti, ce sont donc les coordinateurs de régions qui décident. Si quelqu'un propose de régionaliser une plus grande partie du budget, et que les sections régionales reçoivent une partie de l'argent versé lorsqu'un adhérent paie sa cotisation (et pas juste une part libre), et qu'il ne soit pas possible de piocher dans le budget régional sans l'accord de la section... j'imagine que tous les coordinateurs de sections régionales vont se dire que c'est tout à fait normal ma bonne dame, nous pourrions mettre à profit cet argent "supplémentaire" pour notre section régionale, et ce ne serait que justice et compagnie.

Eh bah en fait, ma conviction est que ce serait la pire des choses à faire. Car en faisant cela, les régions concentrées en adhérents (IDF tamment) obtiendraient beaucoup plus d'argent que les autres ; même si ces dernières, plus nombreuses, penseraient y gagner en voyant plus d'argent qu'on leur distribuerait. Les coordinateurs de sections régionales seront en plein conflit d'intérêts (certains auraient encore en tête la lutte courageusement contre le méchant CAP qui entre autres tortures de chatons, ne voulait bien sûr pas distribuer les sous des adhérents aux sections régionales correspondantes...) Voyant l'appréciable augmentation à court terme du budget qu'ils auraient à gérer au niveau local, ils voteraient probablement une telle réforme...

Sauf que. En votant cela, IDF se mettrait un tiers du fric dans les poches. Et le jour où les élections arriveront et où il faudra mettre la main à la poche pour payer les frais de campagne, on aura IDF tranquille tout seul sur sa circonscription avec 1/3 des adhérents et des sous du parti et il sera, bien sûr, totalement impossible de puiser dans cette cagnotte sans l'accord de ses coordinateurs. Et de toute manière, les autres sections seraient occupées à se faire la guerre entre elles pour obtenir que la section "forte" de leur circonscription européenne paie leurs frais de campagne sans exiger autre chose en retour. Que les sections de province s'entre-tuent ou pas, IDF aurait raflé la mise de toute manière...

Donc, ma question est peut-être plus complexe (des intérêts nationaux à long terme priment-ils sur des intérêts régionaux à court terme, et que choisiront les coordinateurs de sections régionales, etc.) ?
Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose,
il est en votre pouvoir de les franchir ;
vous n'avez qu'à le vouloir.
Olympe de Gouges

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar pers » mar. 06 nov. 2012, 12:44

marou a écrit :(des intérêts nationaux à long terme priment-ils sur des intérêts régionaux à court terme, et que choisiront les coordinateurs de sections régionales, etc.) ?


Je vais même poser le problème autrement : comment garantir que les coordinateurs de sections locales fassent privilégier l’intérêt global et à long terme, quand tout les incite à privilégier uniquement ce qui les fera réélire dans leur section à court terme ? Parce que là ce que tu demandes, c'est une simple pétition de principe genre "mais oui bien sûr, je veillerai à rester neutre et impartial"... Mais l’histoire des sections locales (je pense à trois cas en particulier) montre qu’il est à la portée du premier zozo venu de mettre la main sur une section, puis de se débrouiller pour conserver le contrôle dessus, mordicus.

Je comprends bien qu’on puisse être sensible à l’argument (néo-poujadiste) de proximité : "grâce à nous vous voterez pour quelqu'un que vous connaissez de près, qui vous serre gentiment la paluche en IRL, que vous aurez l'impression de mieux connaître et contrôler". Mais je pers-iste à insister sur ce point : le régionalisme est une TRÈS MAUVAISE idée.
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

Avatar de l’utilisateur
harpalos
Terreur des océans
Messages : 2665
Inscription : mer. 24 mars 2010, 22:35
Localisation : IdF

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar harpalos » mar. 06 nov. 2012, 12:52

thufir a écrit :ben je comprends de moins en moins.
Le système de coordination prévoit un coordinateur, donc une voix par section.
Du coup je vois pas en quoi l'ile de france est favorisée. Avec plus de 200 adhérents, elle a qu'une voix, autant qu'une section de région à 20 ou 30 membres. Où est la position de force ?


Moi je vois autre chose.

Il va y avoir une divergence entre les décisions prises en conseil, où chaque région aura une voix, et les décisions prises en consultation directe, où chaque adhérent a une voix, et donc les régions ont la force de leur nombre d'adhérent.

Il suffira, lorsqu'une question ira à l'encontre de ce que souhaite une section forte, que son coordinateur dise "puisque c'est comme ça on prend la décisions sur LQDF". Et pof, il fait basculer la majorité (il devra peut-être s'allier avec d'autres sections). Et si toutes les questions sont ou doivent être tranchées par la démocratie directe, quelle est la légitimité d'un conseil qui est constitué sur des bases inégales de représentativité?

Voilà pourquoi je pose la question de savoir si les conseillers à la CN sont là pour donner l'avis de leur section au National, ou pour représenter l'ensemble des adhérents sur les enjeux nationaux.
Ce sont des notions importantes ; une fois acquises, ils s'en serviront toute leur vie: finir son travail ; respecter le travail des autres ; suivre une consigne ; régler les conflits sans se battre... Ce sont des apprentissages que nous enseignons à nos élèves, et lorsqu'ils les maîtrisent, je leur donne une gommette. -- Édith, directrice d'école maternelle.

"Je ne suis pas d'accord avec votre projet de bruler ce livre ou ce drapeau, mais je me battrai pour votre droit de le faire" - Voltaire

Avatar de l’utilisateur
marou
Capitaine pirate
Messages : 1351
Inscription : lun. 22 juin 2009, 19:39

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar marou » mar. 06 nov. 2012, 13:00

Khakaoura a écrit :Je vois bien où se porte ton inquiétude, mais elle me semble légèrement entachée d'un procès d'intention, à savoir : les coordinateurs de sections ne seraient pas capables de faire preuve d'intelligence politique et de sens de l'intérêt général car, pour ne pas perdre leur siège à la CN, chacun devrait plaire aux membres de sa section, qui les tiendraient - pour ainsi dire - par les roubignoles (désolé pour les coordinatrices ^^). Ce n'est pas accorder beaucoup de crédit (ni en intelligence, ni en sens de l'intérêt général) ni aux coordinateurs, ni aux membres des sections représentées à la CN. Je ne peux pas parler pour les autres sections, mais il me semble qu'au PPRA, nous avons bien conscience de n'être qu'un navire de l'escadre Pirate.fr, elle-même constituant un sous-ensemble de la flotte Pirate internationale.
À un moment donné, il faut bien accepter de faire confiance aux gens, et de les juger sur les décisions et leurs actes - donc a posteriori et non a priori. Sinon, comment peut)on demander à des électeurs et électrices de nous faire confiance pour les représenter, si nous donnons nous-mêmes l'impression que ne pas avoir confiance dans les représentants que nous nous sommes choisis par un système de représentativité (quel qu'il soit) voté en assemblée générale ?[/justify]

Bon, je vais essayer de faire simple. Pourquoi les députés se préoccupent-ils de questions locales, alors que leur rôle serait d'être à l'Assemblée Nationale à voter des lois nationales ? Tout simplement parce que s'ils ne s'occupent pas de dossiers qui préoccupent leur électorat, le premier concurrent venu va venir dans leur dos caresser celui-ci dans le sens du poil, sillonner leur circonscription en disant aux gens ce qu'ils ont besoin d'entendre, et sera élu à leur place. Donc, ils gaspillent leur énergie à bien montrer qu'ils se préoccupent de tout et n'importe quoi à part leur véritable tâche : rédiger des lois correctes.

Tu me demandes si les coordinateurs de section ne sont pas capables d'intelligence politique ? pers l'a bien illustré : pour quelques dizaines d'adhérents, le système avec un CAP et un CN nationaux était un frein pour les initiatives régionales, à tel point qu'ils ont foutu en l'air des instances qui devaient travailler à l'intérêt général pour donner leur pouvoir décisionnel à tous les responsables régionaux. J'ai vu des gens que je considérais très sérieux annoncer que cette réforme permettrait de débloquer je ne sais quoi que le grand méchant CAP empêchait de tourner avant ! Alors je ne les accuse pas de manque d'intelligence, je pense juste qu'ils étaient mal informés. Le plus honnête et droit des citoyens peut prendre une décision très mauvaise s'il n'est pas informé correctement en amont.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si nous défendons l'accès au savoir et la libre circulation de l'information : cela constitue un pré-requis nécessaire à un système véritablement démocratique. (Donner le pouvoir à tout le monde de voter en envoyant 1 ou 2 par SMS au numéro machin après avoir regardé la télévision, ça n'est pas de la démocratie...)

Mon avis personnel est que beaucoup de ces coordinateurs se sont trompés en votant l'amendement 13, et ont en gros voté contre un CAP qu'ils jugeaient nuisible pour le parti. Alors que moi, je vois tous ceux qui se dédiaient au national, et même par souci d'éviter les conflits d'intérêt refusaient des responsabilités locales, se mettre en ce moment en retrait du parti, écœurés que la propagande "anti-CAP" ait abouti (pas forcément "c'est tous des pourris" mais probablement pas mal qui sont d'accord sur le fait que "l'existence d'un organe national est nuisible").

Est-ce que tu comprends mon point de vue ? Je ne te demande pas d'y adhérer hein, juste de comprendre la logique ; même si tu ne crois pas aux hypothèses de désintéressement et de bienveillance des membres du CAP sortant. Je ne dis pas que les coordinateurs ou les adhérents manquent d'intelligence, je dis juste qu'ils peuvent juger sur la base de fausses informations et faire des grosses boulettes. Or, pas mal d'adhérents et de gens sérieux (ceux qui bossent quoi) sont déjà d'avis qu'il y a eu une grosse boulette de faite à la dernière AG... Encore une fois, je ne demande pas d'être pour ou contre, simplement de reconnaître que la régionalisation du PP est très loin de faire l'unanimité ; et d'ailleurs les soutiens de l'amendement 13 peuvent adopter le même raisonnement en disant que pas mal de monde ne comprend pas pourquoi ça serait vraiment mieux et donc doit être mal informé...

Bon, j'espère avoir répondu à la question de l'intelligence ?
Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose,
il est en votre pouvoir de les franchir ;
vous n'avez qu'à le vouloir.
Olympe de Gouges

Avatar de l’utilisateur
Thamior
Matelot
Messages : 189
Inscription : mar. 28 août 2012, 23:19
Localisation : Région lyonnaise
Contact :

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar Thamior » mar. 06 nov. 2012, 13:16

Bonjour,

Je ne vais pas revenir sur ce qui a été débattu (car je n'ai pas tout lu) mais je vais donner mon avis sur ce sujet.

Avant l'AG:
Je n'étais pas favorable à l'amendement #13 car il apportait trop de changement en très peu de temps. Je n'étais pas sur que le parti soit en mesure de changer aussi radicalement en aussi peu de temps.
D'un autre côté, je n'étais pas favorable au ancien statut qui m'ont paru être illégitime et bloquant sur que le parti puisse évoluer correctement.

Pendant l'AG:
Je n'ai pas été surpris sur le fait que le quorum ne soit pas atteint. Au fil de la journée, j'avais de plus en plus l'impression de me retrouver dans un spectacle parodique de la démocatie et j'avais l'impression de perdre mon temps (le seul point positif c'est d'avoir vu des pirates en vrai).
J'ai quitté l'AG sur un sentiment très négatif.

Après l'AG:
J'ai vu sur les réseaux sociaux que l'amendement #13 serait passé (puis confirmer par la Codec) et en toute franchise c'est bien le seul aspect positif que j'ai trouvé sur l'AG.
Je trouve que la CN a désormais plus de légitimité et de flexibilité que les anciennes instances (le CAP & le CN).

Je comprends que certains d'en vous se posent des questions sur l'avenir du parti mais tel que je vois les choses je pense que ça sera positif et je n'ai aucune inquiétude sur le plan national.

Il me parait important que le parti dispose d'une double visibilité et interaction. J'entends par la qu'il me semble indispensable que les sections locales deviennent plus automne et que le parti national augmente sa visibilité et son programme. Je pense qu'il est inconcevable de penser que les sections locales n'aient pas besoin du national et réciproquement.

Piratement.
PS : de toute façon aucune structure ne permettra d'avoir un consensus de l'ensemble des adhérents, il serait donc plus opportun de travailler tous ensembles afin de faire évoluer le parti plus qu'à perdre notre temps à débattre d'un choix fait par des adhérents de façon démocratique.
L'énergie passé ici aurait pu permettre de faire bien d'autres tâches.
Dernière édition par Thamior le mar. 06 nov. 2012, 13:18, édité 1 fois.
Hugo alias Thamior
Parti Pirate - Section Rhône-Alpes
Coordinateur & Animateur Rhône-Alpes.
Twitter : @ThamiorNailo
Codec Pirate - Pirate Sans Frontière
Autorise les modérateurs à corriger mes fautes d'orthographes

Avatar de l’utilisateur
thufir
Loup de mer
Messages : 758
Inscription : lun. 23 avr. 2012, 15:58

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar thufir » mar. 06 nov. 2012, 13:16

A la fois, y'a beaucoup de Si dans vos raisonnements, les gars. Si les coordinateurs ET les membres de la section IDF veulent jouer aux tyranneaux parisiens, ils auront effectivement la possibilité de le faire en déséquilibrant le parti national... et potentiellement en le faisant couler. Bon, ben gageons que les pirates franciliens sont pas complètement débiles.

Et puis il était toujours possible à la section idf, dans l'ancien système, de la jouer ainsi : notamment en pesant de son poids électoral pour n'élire que des pirates franciliens au CAP. Bon, j'ai pas le sentiment, Marou, que "le grand méchant CAP" comme tu dis, ait spécialement favorisé l'IDF, si ?

On est pas débiles. C'est un a priori à prendre en compte. :D Quel que soit le système, si une bande de crétins malfaisants arrivent aux manettes et veulent faire couler le parti, ils feront des dégâts, c'est à peu près sûr. Pour l'instant, quel intérêt de réfléchir à ça en dehors du topic Cassandre ?
Membre de l'équipe des synthétiseurs. Tout ce que vous écrivez sur ce forum est susceptible d'être synthétisé contre vous. Et non, vous n'avez pas droit à un avocat ni à un coup de fil.
Wiki Synthèses : http://forum.partipirate.org/wiki/syntheses_de_debats

Avatar de l’utilisateur
marou
Capitaine pirate
Messages : 1351
Inscription : lun. 22 juin 2009, 19:39

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar marou » mar. 06 nov. 2012, 13:21

Khakaoura a écrit :À un moment donné, il faut bien accepter de faire confiance aux gens, et de les juger sur les décisions et leurs actes - donc a posteriori et non a priori. Sinon, comment peut)on demander à des électeurs et électrices de nous faire confiance pour les représenter, si nous donnons nous-mêmes l'impression que ne pas avoir confiance dans les représentants que nous nous sommes choisis par un système de représentativité (quel qu'il soit) voté en assemblée générale ?

C'est gênant de lire ce genre de choses. Nous militons pour la transparence de la vie politique, l'idée est clairement que ceux qui aspirent à des responsabilités publiques doivent montrer patte blanche. Lorsque nous avons pris la décision de publier les comptes, c'était une démarche de transparence : nous ne demanderons plus aux adhérents de "faire confiance" au trésorier, celui-ci doit maintenant publier les comptes pour les adhérents, et eux peuvent le contrôler.

Le contrôle par les citoyens est un élément fondamental que nous devons promouvoir et défendre pour l'évolution de la vie politique.

Quand je vois que certains votent n'importe quoi sous prétexte que nous devrions expérimenter en interne de nouveaux modes de démocratie et que nous devrions "montrer l'exemple", j'aimerais que ces personnes fassent preuve de cohérence et ne défendent pas ensuite l'idée que nous devrions promouvoir un système qui repose entièrement sur la confiance envers les élus.

Si je suis venu au PP, ce n'est pas pour demander ou donner de la confiance. C'est pour penser et construire un système où le pire des escrocs, quelle que soit la confiance qu'il pourrait obtenir d'autres personnes qu'il aurait dupé, n'obtiendrait rien d'intéressant et ne pourrait que servir in fine l'intérêt public. Nous ne sommes pas là pour quémander de la confiance mais pour essayer de trouver un système où il n'y aurait plus besoin de faire confiance, parce que nos responsables ne pourraient pas prendre de décisions abusives.

C'est à cela que je crois, en tous les cas. Je ne suis pas là pour obtenir un mandat dans un système représentatif (que je juge par ailleurs trop éloigné des considérations du public), je suis là pour réfléchir à un meilleur système où les élus n'auront plus le pouvoir de nuisance énorme qu'ils ont aujourd'hui, où il n'y aurait plus de conflits d'intérêts, où chacun travaillerait à l'intérêt de son prochain à tous les niveaux, où tous les citoyens auraient leur mot à dire, où l'information circulerait librement ; bref un monde on ne se tirerait pas dans les pattes en véhiculant des mensonges... mais si je suis venu au PP, c'est bien parce que je pense qu'il faut changer le système pour plus de transparence et que je n'ai plus envie de devoir faire confiance.
Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose,
il est en votre pouvoir de les franchir ;
vous n'avez qu'à le vouloir.
Olympe de Gouges

Avatar de l’utilisateur
thufir
Loup de mer
Messages : 758
Inscription : lun. 23 avr. 2012, 15:58

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar thufir » mar. 06 nov. 2012, 15:24

marou a écrit :C'est à cela que je crois, en tous les cas. Je ne suis pas là pour obtenir un mandat dans un système représentatif (que je juge par ailleurs trop éloigné des considérations du public), je suis là pour réfléchir à un meilleur système où les élus n'auront plus le pouvoir de nuisance énorme qu'ils ont aujourd'hui, où il n'y aurait plus de conflits d'intérêts, où chacun travaillerait à l'intérêt de son prochain à tous les niveaux, où tous les citoyens auraient leur mot à dire, où l'information circulerait librement ; bref un monde on ne se tirerait pas dans les pattes en véhiculant des mensonges... mais si je suis venu au PP, c'est bien parce que je pense qu'il faut changer le système pour plus de transparence et que je n'ai plus envie de devoir faire confiance.


Pourquoi pas, Marou. Je pense qu'on est beaucoup à être venus au PP pour ça. Mais à défaut de faire confiance à des gens du point de vue de l'honnêteté, on peut au moins un peu croire en leur intelligence. Si des sections veulent jouer le séparatisme régional, même si c'est la section IDF, la plus puissante de toutes, elles se mettront en danger à très court terme. Et pour aucun gain.

Après, pourquoi ne pas mettre en place des gardes fous ? Fais une proposition en ce sens, après tout, ça peut toujours être utile.
Membre de l'équipe des synthétiseurs. Tout ce que vous écrivez sur ce forum est susceptible d'être synthétisé contre vous. Et non, vous n'avez pas droit à un avocat ni à un coup de fil.
Wiki Synthèses : http://forum.partipirate.org/wiki/syntheses_de_debats

Avatar de l’utilisateur
Khakaoura
Quartier-Maître pirate
Messages : 507
Inscription : mer. 02 mai 2012, 15:06

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar Khakaoura » mar. 06 nov. 2012, 20:42

harpalos a écrit :Voilà pourquoi je pose la question de savoir si les conseillers à la CN sont là pour donner l'avis de leur section au National, ou pour représenter l'ensemble des adhérents sur les enjeux nationaux.

Vous lisez quand quelqu'un poste un extrait des statuts ?
Personnellement, je ne suis ni pro-, ni anti-amendement 13, parce que je me cogne de savoir qui dirige du moment que la personne à l'intérêt général (de la population française, et non du seul PP) en ligne de mire. Et je pensais qu'il y avait ici des personnes qui auraient l'intelligence politique de travailler à l'amélioration des choses ; mais je constate que le seul jeu auquel vous vous livrez, tous autant que vous êtes, consiste à enculer les mouches. Faites-moi signe quand des choses plus intelligentes à écrire que déblatérer des procès d'intention.

Et, en tant que modérateur, c'est la dernière fois que je le dis et que l'écris : cessez de tout ramener à ce putain d'amendement ! Le prochain qui fait une dérive hors-sujet là-dessus (pro- ou anti-, je m'en branle), je le bannis.
Encre noire = mode Pirate
Encre rouge = mode Vogon
"Le règlement, c'est l'règlement ;
Pas d'préférence, pas d'sentiment.
Le règlement, c'est l'règlement ;
Un Vogon l'applique bêtement."
Hymne officieux de Vogsphère

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar pers » mar. 06 nov. 2012, 21:13

Khakaoura a écrit :je me cogne de savoir qui dirige du moment que la personne à l'intérêt général (de la population française, et non du seul PP) en ligne de mire.


Khakaoura, puisque ce topic a démarré avec le déplacement arbitraire d’un de mes posts, je me permets d’émettre le vœu que nous ayions une véritable discussion de fond, c'est-à-dire une discussion _politique_.

La politique est un système, un ensemble d’institutions par lesquelles les citoyens parviennent (plus ou moins bien) à vivre ensemble. Dans ce système, on peut avoir des gens très bien, de très bonne volonté etc., cela n'empêche pas de faire abstraction de ces gens pour se pencher sur le système qui les sous-tend.

Par exemple : au Parti Pirate, nous nous opposons à la mise en place de dispositifs automatisés de surveillance des communications (Deep Packet Inspection, pare-feu à la chinoise, écoutes téléphoniques, surveillance d’Internet etc.) Quelqu'un pourrait très bien nous objecter : « Mais ? La France n’est pas une dictature, alors pourquoi craignez-vous que ces systèmes soient utilisés pour autre chose que pour lutter contre le terrorisme et la pédophilie ? Vous faites un procès d’intention à nos gouvernants ! »

Mais la raison pour laquelle nous nous opposons au flicage des citoyens, n’a rien à voir avec l’usage qui en est fait concrètement, au moment où nous parlons : ce que nous dénonçons, c'est le système qui se met ainsi en place, le modèle de société Big-Brother auquel il ouvre la voie, et la tentation qu’il représente pour d’éventuels futurs gouvernants.

Dans la discussion actuelle, c’est un peu le même type de raisonnement que marou ou moi-même tenons : nous ne critiquons pas les _personnes_, nous critiquons le _système_. Et de ce point de vue, notre priorité est avant tout de trouver quelles garanties ce système pourrait donner afin que tout le monde (pas seulement les coordinateurs actuels, mais ceux qui viendront au pouvoir dans plusieurs années et ne sont même pas encore adhérents à l’heure actuelle) travaille, comme vous dites, dans l’intérêt général. Nous ne disons pas que ces garanties sont indispensables _aujourd’hui_ parce que les personnes qui ont mis la main sur le PP sont pourries (en ce qui concerne Piotrr et Stéphanie, je pense le contraire) ; nous disons que ces garanties sont _nécessaires_ pour qu'un tel système soit viable et sain à long terme.

J’en viens à votre extrait des statuts :
Le rôle des coordinateurs de section locale ou interne est de coordonner l'action de sa section avec la politique générale du Parti Pirate au niveau national au sein de la Coordination Nationale.


"coordonner l’action de sa section", ça peut vouloir dire beaucoup de choses. Stricto sensu, cette phrase ne dit _même pas_ que les coordinateurs devraient jouer un rôle décisionnel au niveau national : elle dit juste "il y a une politique générale [laquelle ? choisie par qui ? comment ? ce n’est pas dit ici], et les coordinateurs doivent coordonner l’action de leurs sections avec cette politique".

Je comprends bien pourquoi c’est formulé de cette façon : dans l’esprit de Piotrr, la C.N. ne devrait être qu’une structure légère dénuée de pouvoir réel, la quasi-totalité des décisions étant prises par l’ensemble des adhérents (ou du moins, ceux qui "s’impliquent") par vote électronique. Cependant je constate que depuis que "la" réforme a été adoptée, la C.N. s’est vu attribuer énormément de pouvoirs décisionnels. Pas un jour ne se passe sans qu’une question se présente, à laquelle on répond "on demandera à la C.N." -- exactement comme "on demandait au C.A.P." précédemment.

Si cette évolution est appelée à se confirmer, alors il faudra nécessairement se poser la question du rôle des coordinateurs (ainsi que, excusez-moi de le rappeler, leur légitimité), et de la façon dont ils font leurs choix. Dire cela n’est ni les accuser ni même les soupçonner, c’est simplement, encore une fois, s’interroger sur le système. (Et, si vous allez par là, les façons de l’améliorer si c’est possible. Je pense que non mais je n’exclus pas d’être détrompé.)
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

Avatar de l’utilisateur
marou
Capitaine pirate
Messages : 1351
Inscription : lun. 22 juin 2009, 19:39

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar marou » mer. 19 déc. 2012, 12:49

marou a écrit :Sauf que. En votant cela, IDF se mettrait un tiers du fric dans les poches. Et le jour où les élections arriveront et où il faudra mettre la main à la poche pour payer les frais de campagne, on aura IDF tranquille tout seul sur sa circonscription avec 1/3 des adhérents et des sous du parti et il sera, bien sûr, totalement impossible de puiser dans cette cagnotte sans l'accord de ses coordinateurs. Et de toute manière, les autres sections seraient occupées à se faire la guerre entre elles pour obtenir que la section "forte" de leur circonscription européenne paie leurs frais de campagne sans exiger autre chose en retour. Que les sections de province s'entre-tuent ou pas, IDF aurait raflé la mise de toute manière...

Pour rebondir là-dessus... aujourd'hui dans la ML des annonces officielles de l'Île-de-France, on a reçu ça qui m'a fait repenser à ce message (la mise en gras est de moi) :
Les annonces officielles de la section IDF a écrit :Bonjour,
Il est grandement temps de se préoccuper de que ce qu'on va faire en 2014 pour les elections !

Les regionales demandent des listes completes paritaires et alterné (un homme/une femme/un homme/une femme etc).
C'est tout à fait envisgeable à Paris intramuros grace aux arrondissements.

D'un autre côté, il est probable que seul IDF puisse presenter une liste pour les europeennes.

La question de devoir focus sur une des elections doit être débattue dès à présent et pour cela nous avons besoin de plus d'informations !

***!!! Nous sommes à la recherche d'une ou plusieurs personnes d'IDF pour eplucher les mementos des elections precedentes, estimer les forces que nous auront, estimer les chances d'IDF sur chacune des elections, le tout comparé aux autres sections. Ces personnes doivent s'ajouter à la team election nationale pour communiquer les informations avec eux. Elles doivent aussi comminuquer avec les coordinateurs afin de voir qu'elles sections feront ou non un focus sur une election, qui presentera une liste aux europeennes etc
Bref des personnes methodiques qui rassemblerons toutes ces informations pour monter un dossier bien complet contenant les elements qui permettront à la section de trancher sur cette question !!!***

On va en parler, et beaucoup, et nous en ferons le thème du premier apéro pirate de l'année 2013

Voila, vous êtes nombreux à penser que les elections sont primordiales. L'augmentation de fou de la quantité d'adhésions auquel on a eu le droit pour les legislatives montrent que c'est important. C'est LE sujet important, si vous ne devez vous motiver que sur une chose cest celle la!
Merci d'avance.
Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose,
il est en votre pouvoir de les franchir ;
vous n'avez qu'à le vouloir.
Olympe de Gouges

Avatar de l’utilisateur
Stephanie
Loup de mer
Messages : 708
Inscription : lun. 23 janv. 2012, 18:04
Localisation : Paris

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar Stephanie » mer. 19 déc. 2012, 16:50

Il se trouve que nous etions justement en train de nous dire en réunion que nous aurions probablement plus de chances pour un cout moindre en IDF avec les regionales.
En revanche j'ai deja ouie dire un certain nombre de fois qu'il etait peu probable financierement de pouvoir faire plusieurs listes europeennes.
Si c'est le cas, vu la taille d'IDF, en effet il y a des chances qu'IDF y arrive plus facilement.
Hors je pense que ca va etre compliqué de mener les europeennes et d'autres elections en meme temps dans la même region.
De même il nous parrait vraiment dommageable que le PP ne participe pas aux europeennes.

Donc cette phrase exprime juste le fait qu'en terme de nombre de personnes (plus la parité) ca va etre tendu à la mort de presenter plusieurs listes aux europeennes. Tu pense que ca peut se faire facilement? Parcque nous on demande que ça hein! En IDF on peux peter les regionales et municipales beaucoup plus facilement que les europeennes.

Donc compte-tenu des remarques précédentes, nous etions en train d'envisager dans le cas ou aucune autre region ne fait de liste europeenne a sacrifier les autres elections pour que le PP presente dans tous les cas une liste aux europeennes.

Bref oui la section souhaite qu'il y ait plein de listes europeennes partout.mais on sais que se sera pas le cas. On dis pas que si la section NPDC arrive a sortir une liste complete on devrais etre prioritaire...

Un probleme avec ça?

Non, tu a juste mal interprété le texte (volontairement ou non).
Je te serais gré quand tu n'est pas d'accord avec une de nos decisions/remarques de venir en parler sur la section (ou inter + hors section hein, ca je m'en fou) car tu sais tres bien qu'on a pas le temps de courrir partout. La ton message me donne juste l'impression que tu avais envie de te planquer d'IDF pour discrediter IDF aupres du national. Si cetait juste une malcompréhension due a la non clarté de mon ecriture, tu peux m'en parler (et mettre en copie qui tu veux, je m'en fou) directement. Se sera plus simple a l'avenir. Merci
-Steph - grande gueule et sans mandat - parcque toi aussi raleur sans mandat, tu peux utiliser ton energie a quelquechose d'utile ;)

Avatar de l’utilisateur
Thamior
Matelot
Messages : 189
Inscription : mar. 28 août 2012, 23:19
Localisation : Région lyonnaise
Contact :

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar Thamior » mer. 19 déc. 2012, 17:27

Bonjour,

Pour rebondir sur les européennes, en France nous avons deux circonscriptions européennes à 13 sièges (soit 7.70%/siège). Nous devons donc axé notre orientation sur ces deux régions en priorité. Dans tous les cas, nous ne devons pas bloqué le PP à une liste sur les européennes !

Au sein de l'équipe élection, nous avons commencé une réflexion à ce sujet afin de répondre à ses problématiques de listes : les-elections/selectionner-les-candidats-groupe-t9150.html#p83198

Piratement.
Hugo alias Thamior
Parti Pirate - Section Rhône-Alpes
Coordinateur & Animateur Rhône-Alpes.
Twitter : @ThamiorNailo
Codec Pirate - Pirate Sans Frontière
Autorise les modérateurs à corriger mes fautes d'orthographes

Avatar de l’utilisateur
yellow-submarine
Loup de mer
Messages : 704
Inscription : mar. 12 juin 2012, 09:46
Localisation : NPdC
Contact :

Re: Rôle des sections locales dans le développement du PP

Messagepar yellow-submarine » mer. 19 déc. 2012, 20:22

Thamior a écrit :Bonjour,

Pour rebondir sur les européennes, en France nous avons deux circonscriptions européennes à 13 sièges (soit 7.70%/siège). Nous devons donc axé notre orientation sur ces deux régions en priorité.

Quel régions sont concerner?
Sans équipage, point d'abordage! Vous pouvez rejoindre les sections locale et équipes internes
Je me demande comment/si les générations futures se souviendront des pirates... auteur de l'avatar


Revenir vers « archive 2012 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité