Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Réflexions sur le vote...

transparence, constitution, réformes structurelles...
soaf
Messages : 5
Inscription : jeu. 07 juin 2012, 16:07
Localisation : derrière toi, à gauche !
Contact :

Réflexions sur le vote...

Messagepar soaf » jeu. 07 juin 2012, 16:30

- Sans éducation politique à quoi sert le vote ?
Quelles sont les prérogatives, les pouvoirs et les devoirs d’un président, de députés nationnaux et européens, d’un maire, d’un président de région ?
Combien de votants seraient capable de répondre à cette question sans se tromper ?
Trop peu malheureusement, les pouvoirs et devoirs de nos élus restent flous et on s’apercoit à chaque campagne électorale que les candidats eux-mêmes par démagogie ou méconaissance prennent des engagements qu’ils seront dans l’incapacité technique de tenir.

Comment peut on demander au peuple de choisir quelqu’un pour occuper un poste dont on ne connait pas grand chose ?
Imaginez un instant, faire passer un entretien d’embauche (parce que finalement une élection, ce n’est que cela) à plusieurs candidats pour un poste que vous ne conaissez pas et auquel vous ne comprenez rien. Pas évident de faire un choix judicieux.
J’ai eu la (mal)chance de passer deux ans en faculté de droit où j’ai pris conaissance d’une partie des règles du jeu constitutionnel français et étranger.

Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi un coiffeur a besoin d’une formation diplomée pour exercer sa profession alors que le dernier des cons peut donner son avis (et il sera pris en compte) sur la gestion d’un pays, qui me semble un peu plus complexe qu’un dégradé ou un brushing.


- Droit ou devoir de vote, abstention et vote blanc…
En France, le vote est un droit, pas un devoir, et par extension, le vote blanc n’est pas comptabilisé à mon plus grand regret.
Comment peut on prétendre qu’un candidat qui a obtenu 52% des suffrages comptabilisés a gagné ?
52% de quoi ? des gens qui ont voté pour lui ou pour son adversaire ?
Est ce pour autant représentatif de la majorité des inscrits ? bien sûr que non.
20% d’abstention et 1.000.000 de votes blancs ou nuls (presque 2%).
Sur 43.000.000 de votants en France (source INSEE), 22% n’a voté pour aucun des deux candidats.
Finalement, 52% de 78% ca ne représente que 40.56% des votants, je ne vois pas ou se dégage une majorité absolue et une représentativité du peuple dans ce cas de figure.


- Quelle solution ?
Je pense, qu'une formation minimum serait nécessaire, et comme elle n'est jusqu'à présent pas assurée par l'éducation nationale (ne me parlez pas des cours d'éducation civique qui sont une blague), il faudrait qu'elle soit à la charge des partis eux mêmes.
Chaque parti, à chaque élection devrait sur ses prospectus, profession de foi et site internet rappeler les articles de loi qui encadrent la fonction visée par leur candidat
Il faudrait après cette prise de conscience générale, rendre le vote obligatoire (avec un systeme d'amendes comme dans d'autres pays européens), faciliter les modalités de vote (vote électronique), et comptabiliser les votes blancs et les votes nuls dans les décomptes officiels.

Quenelle
Moussaillon
Messages : 51
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:25

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Quenelle » jeu. 07 juin 2012, 17:04

soaf a écrit :

[b]- Droit ou devoir de vote, abstention et vote blanc…

En France, le vote est un droit, pas un devoir, et par extension, le vote blanc n’est pas comptabilisé à mon plus grand regret.
Comment peut on prétendre qu’un candidat qui a obtenu 52% des suffrages comptabilisés a gagné ?
52% de quoi ? des gens qui ont voté pour lui ou pour son adversaire ?
Est ce pour autant représentatif de la majorité des inscrits ? bien sûr que non.
20% d’abstention et 1.000.000 de votes blancs ou nuls (presque 2%).
Sur 43.000.000 de votants en France (source INSEE), 22% n’a voté pour aucun des deux candidats.
Finalement, 52% de 78% ca ne représente que 40.56% des votants, je ne vois pas ou se dégage une majorité absolue et une représentativité du peuple dans ce cas de figure.


- Quelle solution ?
Je pense, qu'une formation minimum serait nécessaire, et comme elle n'est jusqu'à présent pas assurée par l'éducation nationale (ne me parlez pas des cours d'éducation civique qui sont une blague), il faudrait qu'elle soit à la charge des partis eux mêmes.
Chaque parti, à chaque élection devrait sur ses prospectus, profession de foi et site internet rappeler les articles de loi qui encadrent la fonction visée par leur candidat
Il faudrait après cette prise de conscience générale, rendre le vote obligatoire (avec un systeme d'amendes comme dans d'autres pays européens), faciliter les modalités de vote (vote électronique), et comptabiliser les votes blancs et les votes nuls dans les décomptes officiels.


Intéressant, trois choses tout de même :
- Tu oublies le droit d'en avoir rien à cirer. J'veux dire, je comprend parfaitement que des gens s'en foutent des élections, ça ne les intéressent pas. C'est une liberté élémentaire. Si on m'obligeai à m'intéresser au foot (je sais, c'est pas la même chose) je me fâcherai vraiment tout rouge. Sans compter tous les courants non représentés (par exemple, il n'y a aucun parti libéral qui s'est présenté aux présidentielles).

- Déjà que les gens lisent pas la notice quand il achètent une cafetière et ce même s'ils ont jamais touché une cafetière de leur vie, tu crois vraiment que même avec tout à dispo, ils vont aller lire ?

- Et si y'a pas la majorité absolue malgré tout, on fais quoi ? On arrête de respirer jusqu'à ce qu'il y ait une majorité absolue, ou on compte les vote exprimés en estimant que finalement, ceux qui se taisent quand on leur demande leur avis n'avaient qu'à l'ouvrir quand il était l'heure de le faire ?

soaf
Messages : 5
Inscription : jeu. 07 juin 2012, 16:07
Localisation : derrière toi, à gauche !
Contact :

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar soaf » jeu. 07 juin 2012, 17:13

Quenelle a écrit :Intéressant, trois choses tout de même :
- Tu oublies le droit d'en avoir rien à cirer. J'veux dire, je comprend parfaitement que des gens s'en foutent des élections, ça ne les intéressent pas. C'est une liberté élémentaire. Si on m'obligeai à m'intéresser au foot (je sais, c'est pas la même chose) je me fâcherai vraiment tout rouge. Sans compter tous les courants non représentés (par exemple, il n'y a aucun parti libéral qui s'est présenté aux présidentielles).

- Déjà que les gens lisent pas la notice quand il achètent une cafetière et ce même s'ils ont jamais touché une cafetière de leur vie, tu crois vraiment que même avec tout à dispo, ils vont aller lire ?

- Et si y'a pas la majorité absolue malgré tout, on fais quoi ? On arrête de respirer jusqu'à ce qu'il y ait une majorité absolue, ou on compte les vote exprimés en estimant que finalement, ceux qui se taisent quand on leur demande leur avis n'avaient qu'à l'ouvrir quand il était l'heure de le faire ?


Si les gens ne s'y intéressent pas, ils votent blanc, ca prendrait 5 min avec un vote électronique...
Même en week-end à la campagne, tu peux trouver 5 min avec un smartphone pour voter, c'est pas trop contraignant.

Et si les gens qui ne s'intéressent pas à la politique, c'est que la politique ne s'intéresse pas à eux... mais ca c'est un autre débat

Si les gens ne lisent pas, c'est leur problème, au moins on leur aura donné la possibilité de s'informer sur le pourquoi du comment du vote sans qu'ils n'aient à faire la démarche de faire une recherche.

S'il n'y a pas de "vraie majorité", on recommence 2 mois après...
Ca obligera les politiques à s'intéresser à leurs électeurs et non plus à leurs intérêts persos.
Après tout la Belgique vient de passer 1 an et demi sans gouvernement et leur économie se porte mieux après cette période qu'avant...

Quenelle
Moussaillon
Messages : 51
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:25

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Quenelle » jeu. 07 juin 2012, 17:34

soaf a écrit :Ca obligera les politiques à s'intéresser à leurs électeurs et non plus à leurs intérêts persos.


Je suis convaincu de l'exact contraire.

D'une part, parce que c'est un peu un cliché de bar pmu de dire que les politiques ne s'intéressent qu'à leurs intérêts perso.

D'autre part, parce que plus les politique "s'intéressent" à leurs électeurs, plus ils sont électoralistes. Le marketing est plus aisé que le discours de fond et si un politique doit réellement convaincre 50% des gens, c'est qu'il doit convaincre soit des gens qui ne s'intéressent pas à la politique, soit très loin de son périmètre habituel. Ils vont alors faire du clientélisme et partir à la pèche aux électeurs avec des trucs encore plus débiles que certains le font maintenant. En clair, soit un parti devra faire le grand écart, et convaincre des communistes au centre droit pour un parti de gauche, de la droite raciste aux sociaux démocrates pour un parti de droite, soit proposer des trucs complètement farfelus pour se faire élire.

Je suis pas loin de penser, bien que ce soit pas ma famille, que Bayrou avait le programme sans doute le moins démago. 9%. La folle qui veut sortir de l'euro et virer les étrangers, 18. Ceux qui proposent la transition écologique ont fait 2%. Ceux qui veulent "faire les poches" des riches 11%.

soaf
Messages : 5
Inscription : jeu. 07 juin 2012, 16:07
Localisation : derrière toi, à gauche !
Contact :

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar soaf » jeu. 07 juin 2012, 17:52

Quenelle a écrit :
soaf a écrit :Ca obligera les politiques à s'intéresser à leurs électeurs et non plus à leurs intérêts persos.


Je suis convaincu de l'exact contraire.

D'une part, parce que c'est un peu un cliché de bar pmu de dire que les politiques ne s'intéressent qu'à leurs intérêts perso.

D'autre part, parce que plus les politique "s'intéressent" à leurs électeurs, plus ils sont électoralistes. Le marketing est plus aisé que le discours de fond et si un politique doit réellement convaincre 50% des gens, c'est qu'il doit convaincre soit des gens qui ne s'intéressent pas à la politique, soit très loin de son périmètre habituel. Ils vont alors faire du clientélisme et partir à la pèche aux électeurs avec des trucs encore plus débiles que certains le font maintenant. En clair, soit un parti devra faire le grand écart, et convaincre des communistes au centre droit pour un parti de gauche, de la droite raciste aux sociaux démocrates pour un parti de droite, soit proposer des trucs complètement farfelus pour se faire élire.

Je suis pas loin de penser, bien que ce soit pas ma famille, que Bayrou avait le programme sans doute le moins démago. 9%. La folle qui veut sortir de l'euro et virer les étrangers, 18. Ceux qui proposent la transition écologique ont fait 2%. Ceux qui veulent "faire les poches" des riches 11%.


On est bien d'accord, mais l'essence même de l'élection, c'est le charme et la démagogie dans nos sociétés, les gens votent de plus en plus pour des partis ou des personnes que pour des idées, donc, ça favorise le populisme bas du front...
Cet état de fait vient uniquement du manque d'éducation (et par la suite du manque d’intérêt) que porte les gens au jeu politique :
Le meilleur exemple est donné par les différents taux d'abstentions lors des dernières élections; en effet, on remarque que les élections qui ont connu le plus fort taux d’abstention lors des derniers scrutins sont les élections européennes...
Il faut savoir que les députés européens ont le pouvoir de voter des lois supra-nationales, c'est à dire qui sont supérieures aux lois, décrets et constitutions nationales...
L'élection de ces députés est bien plus importante que celle du président ou des députés nationaux, mais une fois de plus tout le monde s'en tamponne.

Avatar de l’utilisateur
clemage
Loup de mer
Messages : 861
Inscription : sam. 04 déc. 2010, 17:52

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar clemage » jeu. 07 juin 2012, 18:46

Cela vient d'un manque de vrai éducation civique, des magouilles politiques qui insufflent dans la tête des gens "la politique, c'est mal" et du système anti proportionnel qui dégoutte les électeurs qui savent très bien qu'ils ne seront pas représentés.
Personne ne me représente et les gens s'estiment en démocratie...

Il faudrait que les politiciens ne soient que des représentant du peuple, capable de trancher entre différentes possibilités proposés par ceux qui ont étudié la question.
Le niveau de du débat actuel sur le cannabis m'attriste, les anti cannabis ne sortent jamais aucun argument, ils tentent tout au juste d'éveiller les peurs irrationnels, abusent des discours idéologiques et des sophismes. Et pourtant ça a l'air de marcher car les Français restent globalement opposés à la légalisation du cannabis.

Avec une vrai éducation civique, avec des experts qui exposeraient leurs avis contradictoires et les citoyens qui décideraient là, on changerait les choses.

Quenelle
Moussaillon
Messages : 51
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:25

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Quenelle » jeu. 07 juin 2012, 19:24

On est en période électorale, il faut prendre le maximum de posture en un minimum de temps (pour avoir le plus de vote possible). Hors période électorale, ce genre de débat a lieu, mais les audiences sont pitoyables. Il y a eu des débats d'experts, avec des flics, des médecins, dans quelques émissions de radio (globalement, la politique, ça se passe à la radio, les formats étant plus souples).

On ne peut pas obliger ceux que ça n'intéresse pas à s'intéresser, sinon c'est de l'endoctrinement.

bong
Moussaillon
Messages : 46
Inscription : ven. 11 mai 2012, 11:35

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar bong » jeu. 07 juin 2012, 21:25

Être vivant est déjà un acte politique. Vivre au quotidien c est une infinité d actes poliques. Tout le monde fait de la politique. Sies gens ne s intéresse pas au SYSTEME POLITIQUE ils ont leurs propre raisons qui ne regarde qu eux, et si bas leurs demander la reponsea plus commune est tous pourri, le vote du moins pire et le super cliché inculquer à quoi de poings "tu changera pas le monde.
L éducation politiques sous entend que certains on de mauvais choix où mauvaise décisions. Je pense qu un décisions prise par un indigene de la forêt amazonienne vaut celle d un chercheur en physique nucléaire. Chacun sait ce qui est bon pour soit et pour les autres.
Il ne faut pas confondre l'intelligence et la culture. La première est innée à l homme la seconde à souvent tendence à donner à celui qui en possède beaucoup l illusion d une forme d intelligence supérieur aux autre.
Chaques êtres humains à le droit et l envie d expremier ce qui est bon pour lui et les autre, c est au SYSTÈME POLITIQUE DE REPONDRE A CETTE ATTENTE LEGITIME et non à l humain à s adapter au système.

kabizbak

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar kabizbak » ven. 08 juin 2012, 06:34

Il faut rendre le vote pour le pp obligatoire !

Avatar de l’utilisateur
Maelgar
Loup de mer
Messages : 671
Inscription : jeu. 01 sept. 2011, 13:28

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Maelgar » ven. 08 juin 2012, 08:57

Chouette, une dictature pirate ! Compte sur moi pour prendre les armes... CONTRE un tel régime si il voit le jour.
Libertés - Neutralité - Partage

Avatar de l’utilisateur
Gautier
Loup de mer
Messages : 705
Inscription : dim. 01 avr. 2012, 18:46

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Gautier » ven. 08 juin 2012, 09:03

L'idée de base part d'une bonne intention mais : comment on sait c'est quoi une bonne éducation politique ? Comment on définit ça ?
Et si le vote blanc est majoritaire on en fait quoi ? On laisse une chaise vide à l'AN ?
Et la liberté des gens d'en avoir rien à cirer ? Et bien sur l'absence de proportionnelle.

kabizbak

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar kabizbak » ven. 08 juin 2012, 09:10

Gautier a écrit :L'idée de base part d'une bonne intention mais : comment on sait c'est quoi une bonne éducation politique ? Comment on définit ça ?
Et si le vote blanc est majoritaire on en fait quoi ? On laisse une chaise vide à l'AN ?
Et la liberté des gens d'en avoir rien à cirer ? Et bien sur l'absence de proportionnelle.

il n'y a pas de bonne éducation. Il n'y a qu'une extinction des sens, et donc du sens. Faire ses choix en fonction de ce qu'on traverse et rencontre, de ce que ça provoque en soi. Il sera toujours possible de se tromper, rien ne protège de ça.

soaf
Messages : 5
Inscription : jeu. 07 juin 2012, 16:07
Localisation : derrière toi, à gauche !
Contact :

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar soaf » ven. 08 juin 2012, 09:46

clemage a écrit :(...)
Avec une vrai éducation civique, avec des experts qui exposeraient leurs avis contradictoires et les citoyens qui décideraient là, on changerait les choses.


Un peu comme ça se passait en Grece, aux origines de la démocratie...

Quenelle
Moussaillon
Messages : 51
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:25

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar Quenelle » ven. 08 juin 2012, 11:15

Oui enfin j'ai fait du grec ancien, et la démocratie à l'époque était organisée par cité souveraines. C'est plus facile d'avoir une "vraie" démocratie participative avec quelques milliers de citoyens que quand t'en as 65 Million.
Il faut arrêter de croire qu'on trouvera un modèle qui fera plaisir à tout le monde et qui sera parfaitement consensuel, et dont les décisions plairont à tout le monde.

kabizbak

Re: Réflexions sur le vote...

Messagepar kabizbak » ven. 08 juin 2012, 11:19

Quenelle a écrit :Oui enfin j'ai fait du grec ancien, et la démocratie à l'époque était organisée par cité souveraines. C'est plus facile d'avoir une "vraie" démocratie participative avec quelques milliers de citoyens que quand t'en as 65 Million.
Il faut arrêter de croire qu'on trouvera un modèle qui fera plaisir à tout le monde et qui sera parfaitement consensuel, et dont les décisions plairont à tout le monde.

L'élection de représentants suppose la connaissance de ces représentants. Plus le groupe est petit plus le système représentatif a de pertinence, à l'inverse plus le groupe est grand moins il a de sens.


Revenir vers « Démocratie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité