Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Féminisme

Avatar de l’utilisateur
Vincent Andrès
Loup de mer
Messages : 858
Inscription : sam. 10 mars 2012, 12:50
Contact :

Re: Féminisme

Messagepar Vincent Andrès » jeu. 28 févr. 2013, 17:25

Dante a écrit :"Un partout, la balle au centre" ne fonctionne pas en matière d'homophobie, de sexisme, de racisme etc.
Parce qu'un coté, il y a un système de domination et de l'autre un individu.

Au doigt mouillé, dans une grosse partie (>50% ?) des couples que je vois autour de moi, c'est madame qui commande. Et souvent largement.
Plein d'hommes aiment fanfaronner ... mais à la maison, ce sont des carpettes.
A 50 ans passés, j'en ai vu quelques uns d'hommes physiquement essorés au boulot, jusqu'au cimetière, sur injonction (carotte/bâton) de madame.
(et c'est pas les statistiques de mortalité qui me contredisent - en voilà pas aussi une inégalitéee dégeulasseuh ?).
Si on se base sur les fanfaronnades masculines alors oui il y a peut-être un "système de domination" masculine
... Il doit (globalement) avoir autant de réalité que le pays d'Alice.

Dante a écrit :Or, j'ai pas vérifié récemment, mais il fut un temps où les droits de l'Homme (ou de l'humain) étaient au cœur des valeurs pirates.

les droits des INDIVIDUS responsables et autonomes, c'est aussi de régler leurs comptes entre eux,
sans qu'une sur-entité tierce et prétentieuse, administrée par des anges objectifs descendus du ciel, et au nom de tel ou tel "système" qu'elle pense voir,
vienne à tout bout de champ leur dire où est le bien et le mal !

Avatar de l’utilisateur
TTR
Messages : 16
Inscription : jeu. 10 janv. 2013, 11:44

Re: Féminisme

Messagepar TTR » jeu. 28 févr. 2013, 17:28

Bonjour.

Mon opinion de petit nouveau dans cette affaire est que le PP aurait dut (devrait ?) se distancier de Romain pour ses propos ayant manqué à la fois de compassion et de jugeote (pas top pour un représentant potentiel).

Fin de la polémique.

Avatar de l’utilisateur
LeLapin
Messages : 18
Inscription : lun. 17 oct. 2011, 00:01
Localisation : Anglet (64)
Contact :

Re: Féminisme

Messagepar LeLapin » jeu. 28 févr. 2013, 17:31

Vincent Andrès a écrit :J'en profite pour dire 1 mot des relais d'opinions et autres "poids-lourds".
Dans ma TL, j'en ai vu aucun (y compris des féministes) prendre parti dans cette misérable mayonnaise.

On a confondu compassion et être plus royaliste que le roi ... on s'est gourru.


Hmmm, les tweets de réaction des féministes et non féministes sur le sujet sont en amont et aval des tweets cités dans le papier d'Alda. Si tu trouves que ce n'est pas "prendre parti" alors là je me pose des questions. :D

Avatar de l’utilisateur
gna
Capitaine pirate
Messages : 1624
Inscription : jeu. 31 mai 2012, 09:36
Localisation : 13

Re: Féminisme

Messagepar gna » jeu. 28 févr. 2013, 18:36

Vincent Andrès a écrit :..................
............................
les droits des INDIVIDUS responsables et autonomes, c'est aussi de régler leurs comptes entre eux,
sans qu'une sur-entité tierce et prétentieuse, administrée par des anges objectifs descendus du ciel, et au nom de tel ou tel "système" qu'elle pense voir, vienne à tout bout de champ leur dire où est le bien et le mal !


je crois qu'on appelle ça la loi de la jungle...
gna

Avatar de l’utilisateur
TTR
Messages : 16
Inscription : jeu. 10 janv. 2013, 11:44

Re: Féminisme

Messagepar TTR » jeu. 28 févr. 2013, 18:44

gna a écrit :
Vincent Andrès a écrit :..................
............................
les droits des INDIVIDUS responsables et autonomes, c'est aussi de régler leurs comptes entre eux,
sans qu'une sur-entité tierce et prétentieuse, administrée par des anges objectifs descendus du ciel, et au nom de tel ou tel "système" qu'elle pense voir, vienne à tout bout de champ leur dire où est le bien et le mal !


je crois qu'on appelle ça la loi de la jungle...



C'est exagéré comme comparaison. On est en droit d'attendre de 2 adultes responsables qu'ils règlent entre eux une idiote histoire d'invective, même scandaleuse, sans y mêler la moitié de la société civile. Sinon la loi de la jungle est remplacée par la société spectacle :wink:

Par contre une personne mandatée parle aussi de la voix de son organisation, et la représente même contre son gré, c'est le personnage public. Et pour ceci Romain devrait rendre des comptes.

Dante
Quartier-Maître pirate
Messages : 440
Inscription : mar. 08 nov. 2011, 19:25

Re: Féminisme

Messagepar Dante » jeu. 28 févr. 2013, 20:56

Vincent Andrès a écrit :
Au doigt mouillé, dans une grosse partie (>50% ?) des couples que je vois autour de moi, c'est madame qui commande. Et souvent largement.
Plein d'hommes aiment fanfaronner ... mais à la maison, ce sont des carpettes.
A 50 ans passés, j'en ai vu quelques uns d'hommes physiquement essorés au boulot, jusqu'au cimetière, sur injonction (carotte/bâton) de madame.
(et c'est pas les statistiques de mortalité qui me contredisent - en voilà pas aussi une inégalitéee dégeulasseuh ?).
Si on se base sur les fanfaronnades masculines alors oui il y a peut-être un "système de domination" masculine
... Il doit (globalement) avoir autant de réalité que le pays d'Alice.

Ah excuse moi. C'est vrai, il n'y a pas de système de domination masculine ou de patriarcat, cette illusion issue du complot féministe.
En fait nous vivons dans un monde dominé par les femmes. Elles occupent en effet, la majorité des positions de pouvoir dans le champ politique et l'appareil étatique, ainsi que dans l'entreprise ou non content d'avoir un salaire en moyenne 20% supérieur à celui des hommes, elles sont largement majoritaires parmi les cadres supérieurs et parmi les membres de la direction. Elles sont aussi majoritaires dans les médias, ou elles sont surreprésentées notamment parmi les experts et invités politiques.
Les hommes quant à eux sont contraints de rester à la maison, de faire le ménage, de s'occuper des enfants ainsi que tout un tas de sorte de travaux non rémunérés.
Dans le langage et la grammaire d'ailleurs, ne dit on pas, qu'au pluriel, le féminin l'emporte. Dans le langage toujours, n'utilise t on pas les expressions "hommelletes", "garconnete" pour désigner un être sans courage.
Le jeune homme encore célibataire est toujours appelé "mondamoiseaux" afin de bien noté qu'il n'est qu'un être incomplet, bon à être marié.
Dans les textes sacrés de nos religions monothéistes, l'homme est d'ailleurs sans cesse représenté comme un être trompeur, sournois associé au péché (on connaît tous l'histoire d'Eve et d'Adam et du fruit de l'arbre défendu). D'ailleurs, place secondaire s'il en ait, l'homme est issu de la côte de la femme, et a été donné par Dieu à la femme comme son compagnon. D'ailleurs le mot même de vertu, laïcisé depuis, ne correspond t il pas étymologiquement au mot femme?
Dans nos fictions contemporaines, quelles soient littéraires, cinématographiques, vidéoludique, les femmes sont surreprésentées dans le rôle de héros (et de super-héros regardez Marvel et DC Comics) tandis que les hommes ont parfois, et encore pas toujours, le droit d'avoir un rôle secondaire de faire valoir ou d'objet du désir. Le plus souvent, ce ne sont que des cruches, se mettant dans des situations stupides d’où l'héroïne sera obliger de venir les extirper. Celui ci tombera alors irrémédiablement amoureux d'elle et sera la récompense de la femme en fin de scénario pour ses actes héroïques.
Par ailleurs, dans toutes les formes de publicités quel que soit le produit à vendre, le corps de l'homme est sexualisé, réduit à l'état d'objet sexuel déclenchant la pulsion d'achat.
Et encore je ne vous parle pas des hommes violés, battus qui constituent la majorité des victimes (oui bon d'accord, il y a aussi quelques femmes), ou de la prostitution, activités exercés principalement par les hommes ou encore la pornographie ou l'homme est à peine traité en être humain. Il n'a bien évidement pas de sexualité propre et autonome autre que celle de satisfaire les désirs de la femme dans ce genre de fiction.

En fait, ce mec qui se masturbait en public devant cette femme, ce n'était bien sur pas une agression mais un acte de désobéissance civile pour protester contre la domination féminine. En conclusion et par solidarité avec ce triste individu rabroué pour son acte de rébellion contre l'oppression matriarcal, le mot d'ordre de notre mouvement d'action sera donc: "hommes de tous les pays, masturbez vous!". D'ailleurs, bientôt en librairie, mon ouvrage préfacé par Vincent Andrès (grand sociologue spécialiste des genders studies) :"Masturbez vous!".
Les Hommes, donc, se trompent en ce qu'ils pensent être libres; et cette opinion consiste uniquement pour eux à être conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. L'idée de leur liberté c'est donc qu'ils ne connaissent aucune cause à leurs actions. Spinoza

On ne peut pas crier au loup en permanence puis jouer les brebis affligées le jour où des chasseurs prennent le pouvoir. Laurent Mucchielli

Evpok
Messages : 14
Inscription : lun. 26 mars 2012, 01:33
Clé Publique GPG/PGP : http://keyserver.ubuntu.com/pks/lookup? ... 738AA29112
Localisation : Orléans

Re: Féminisme

Messagepar Evpok » jeu. 28 févr. 2013, 21:25

Dante a écrit :Dans le langage et la grammaire d'ailleurs, ne dit on pas, qu'au pluriel, le féminin l'emporte. Dans le langage toujours, n'utilise t on pas les expressions "hommelletes", "garconnete" pour désigner un être sans courage.
Le jeune homme encore célibataire est toujours appelé "mondamoiseaux" afin de bien noté qu'il n'est qu'un être incomplet, bon à être marié.

D'accord sur le reste, là par contre, désolé mais ça n'a pas de sens.

1. « Le masculin l'emporte » c'est ce qu'on dit aux enfants pour qu'ils se souviennent de la règle. Comme « mais où est dont Ornicar » ou «les chacals vont au bal… » c'est juste un aide mémoire. Si on fait sérieusement de la grammaire on sait qu'en français le masculin est la forme non-fléchie, autrement dit le neutre. Si le masculin l'emporte c'est juste parce qu'il n'a pas de marques grammaticales pour le distinguer du neutre

2. On dit d'une femme que c'est un mec ou un bonhomme pour dire qu'elle n'est pas très jolie ou qu'elle est vulgaire et garçon manqué est encore souvent péjoratif

3. Pour cette histoire de mademoiselle et les conneries qui vont avec, je rappelle

Demoiselle, substantif féminin
Personne du sexe féminin qui, sans être de haute naissance, a une fonction ou exerce une profession d'un certain niveau.

(…)

Prononc. et Orth. : [dəmwazεl]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 881 « jeune fille noble » (Eulalie ds Henry Chrestomathie, p. 3, v. 23); ca 1100 damisele (Chanson de Roland, éd. J. Bédier, 3708); b) 1690 p. ext. « femme célibataire mais d'une certaine distinction » (Fur.); 2. a) 1remoitié xiiies. « femme mariée de la petite noblesse ou de la bourgeoisie » (Hervis de Metz, éd. Stengel, 249-256); b) 1825 « femme mariée ou non attachée à une maison ou à un emploi »

(TLFi)

donc rien à voir avec une quelconque dévalorisation ou incomplétude. C'est la langue, c'est tout. Demoiselle ne veut même pas forcément dire célibataire. Idem pour mademoiselle

A. − Vx. [Titre employé pour désigner toute femme mariée qui n'était pas noble ou qui était noble mais non titrée ou pour s'adresser à elle] (TLFi)


Ou alors, si on est pas d'accord, si il n'y a que Madame qui est une femme complète, ça voudrait dire que la femme n'est complète qu'à travers le mariage, et ça c'est un point de vue machiste, paternaliste et petit-bourgeois :P

Tout à fait d'accord pour dénoncer les vraies injustices. Pas d'accord pour faire dire n'importe quoi à la langue. Ça énerve les linguistes pénibles dans mon genre et ça ridiculise le reste du message.

Myroie
Messages : 12
Inscription : dim. 24 févr. 2013, 00:41

Re: Féminisme

Messagepar Myroie » jeu. 28 févr. 2013, 21:26

Bon, en ce moment je suis très occupée et j'ai pas eu le temps de répondre à tous, mais je constate qu'Alda et Dantes ont reppris le flambeau. Merci. ^^
Je survole ce qui est dit et j'ai quand-même quelque chose à ajouter à Vincent Andrès qui est près à tout pardonner au nom de la SacroSainte liberté d'expression.

Vincent Andrès a écrit :Mais 1/ qualifier de "faute" 2/ demander sanctions 3/ demander excuses c'est 3 trucs totalement de trop (et inadmissible).


Je suis désolée, mais demander des excuses à une personne qui se montre insultante c'est parfaitement normal. Au nom de la liberté d'expression tu ne peux pas dire tout et n'importe quoi, tu ne peux pas insulter les gens. Ce n'est pas parce que ce sont des paroles qu'elles ne font pas mal. La loi interdit des choses comme la diffamation ou le harcèlement moral, et il y a une bonne raison à ça : protéger les victimes de paroles abusives qui peuvent aussi faire mal (voire plus) que des attaques physiques. La liberté d'expression, encore une fois, ce n'est pas dire tout ce qu'on pense sans réfléchir et sans assumer les conséquences de ce qu'on dit. Si je te traitais de connard, tu serais en droit de me demander des excuses. C'est exactement pareil avec les injonctions intolérantes.
À partir du moment ou une personne essaye de me discréditer moi et/ou mes propos parce que je suis une femme, parce que je suis noir, homosexuel, handicapé etc. Il est normal que je demande réparation. Visiblement, Vincent, tu es un homme blanc hétéro (de ce que j'ai cru comprendre), tu fais donc parti de la classe la plus "dominante", tu n'as jamais eu à subir des paroles injustes ou des clichés, et ce à répétition, liés à ce qui te fait toi (donc à quelque chose que tu n'as pas choisi). Je peux te dire qu'elles heurtent plus profondément encore que des insultes gratuites. Il n'y a pas longtemps encore, on m'a qualifiée de "mal-baisée" parce que je houspillais un macho sur twitter. Et je ne devrais pas être en droit d'attendre des excuses selon toi ? Au nom de la liberté d'expression ?

Dantes, ton dernier message a manqué de me faire m'étouffer de rire. Et pour la peine j'ajoute :
L'homme est d'ailleurs contraint de se maquiller, veiller à bien se coiffer, à ne pas avoir de poils, à ne pas se vêtir avec des vêtements trop courts (sous peine de faire gigolo) ou trop longs (sous peine faire coincé), à porter des talons hauts etc. pour être vu comme un être désirable. Il est d'ailleurs commun de voir des femmes dans la rue donner leur avis à haute et intelligible voix sur le physique d'un homme qui passe devant elle à grand coup de "hé, t'es bien mignon monsieur, t'as pas un 06 ?" ou "hé m'sieur, t'as oublié de te raser ce matin ! C'est dommage t'es beau gosse pourtant !". Bien sûr, un homme avec des poils, c'est vu comme étant sale, disgracieux et pas du tout masculin ! Aussi beaucoup d'hommes prennent soin de se passer un coup de rasoir avant de sortir.

Bref, Vincent, accuser les femmes de domination sur les hommes, c'est parfaitement stupide. Tu confonds des cas particuliers (parce que oui ça existe des femmes au pouvoir) et système oppressif que toutes les femmes subissent. Du coup, tu viens souligner les quelques cas particuliers où des hommes ont été oppressés alors que dans la globalité, ce sont les femmes qui souffrent du patriarcat et non l'inverse. Personnellement, j'en ai marre d'entendre les hommes me citer des exemples d'oppression féminine quand je leur parle féminisme alors que le reste du temps, cette soi-disante "oppression" ne semble pas vous poser plus de problèmes que ça. Les femmes vivent l'oppression patriarcale au jour le jour, c'est une souffrance bien réelle, et si tu ne veux pas comprendre ça, je t'invite à partir de ce topic. Parce que le sujet c'est bel et bien l'oppression des femmes. Pas des hommes (ou alors des hommes par les hommes, comme les injonctions à la virilité par exemple).
Dernière édition par Myroie le jeu. 28 févr. 2013, 21:41, édité 1 fois.

Dante
Quartier-Maître pirate
Messages : 440
Inscription : mar. 08 nov. 2011, 19:25

Re: Féminisme

Messagepar Dante » jeu. 28 févr. 2013, 21:39

Evpok a écrit :
1. « Le masculin l'emporte » c'est ce qu'on dit aux enfants pour qu'ils se souviennent de la règle. Comme « mais où est dont Ornicar » ou «les chacals vont au bal… » c'est juste un aide mémoire. Si on fait sérieusement de la grammaire on sait qu'en français le masculin est la forme non-fléchie, autrement dit le neutre. Si le masculin l'emporte c'est juste parce qu'il n'a pas de marques grammaticales pour le distinguer du neutre

Le fait que le masculin soit le neutre est un problème en soi. La femme est la particularité, l'homme est le général.
Evpok a écrit : 2. On dit d'une femme que c'est un mec ou un bonhomme pour dire qu'elle n'est pas très jolie ou qu'elle est vulgaire et garçon manqué est encore souvent péjoratif

Je faisais ici référence à "femmellete" et à "fillette" qui sont des insultes de cours de récré pour désigner des personnes qui n'aurait pas de courage (de même que pédé, tantouze etc qui remplisse la même fonction et pose le même problème).
Pour l'expression garçon manqué et les autres que tu cites, cela signifie qu'une femme qui n'est pas belle n'est pas une femme. Donc qu'une femme doit être belle. J'espère que tu vois les problèmes que ça pose.
Evpok a écrit : 3. Pour cette histoire de mademoiselle et les conneries qui vont avec, je rappelle[...]
donc rien à voir avec une quelconque dévalorisation ou incomplétude. C'est la langue, c'est tout. Demoiselle ne veut même pas forcément dire célibataire. Idem pour mademoiselle

"Mademoiselle", de nos jours, dans les formulaires administratifs ou assimilé (théoriquement plus dans la fonction publique mais c'est parfois encore le cas) ou dans le langage de tout les jours, désigne la femme non mariée. Il n'y aucune expression couramment employé pour désigner l'homme non marié. Depuis que je suis ado on me donne du "monsieur". Pas pour les adolescentes ou les jeunes femmes. Qu'une distinction soit opérée seulement pour les femmes selon leur situation matrimoniale, cela pose problème.
Quand au mot "demoiselle" qui ne désigne certes pas nécessairement une femme non mariée il n'est plus guère employé.
Je ne conteste pas que ce soit la langue, je souligne simplement que la langue reflète la structure inégalitaire de nos sociétés.
Les Hommes, donc, se trompent en ce qu'ils pensent être libres; et cette opinion consiste uniquement pour eux à être conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. L'idée de leur liberté c'est donc qu'ils ne connaissent aucune cause à leurs actions. Spinoza

On ne peut pas crier au loup en permanence puis jouer les brebis affligées le jour où des chasseurs prennent le pouvoir. Laurent Mucchielli

Myroie
Messages : 12
Inscription : dim. 24 févr. 2013, 00:41

Re: Féminisme

Messagepar Myroie » jeu. 28 févr. 2013, 21:45

Evpok a écrit : 1. « Le masculin l'emporte » c'est ce qu'on dit aux enfants pour qu'ils se souviennent de la règle. Comme « mais où est dont Ornicar » ou «les chacals vont au bal… » c'est juste un aide mémoire. Si on fait sérieusement de la grammaire on sait qu'en français le masculin est la forme non-fléchie, autrement dit le neutre. Si le masculin l'emporte c'est juste parce qu'il n'a pas de marques grammaticales pour le distinguer du neutre


Cette remarque démontre bien ton ignorance du sujet. Je m'en vais te faire une révélation : le masculin l'emporte sur le féminin depuis seulement trois siècles dans la langue française. Sais-tu pourquoi ? Parce que Scipion Dupleix a décrété que le masculin était plus noble dans son ouvrage "Liberté de la langue française dans sa pureté". Cette règle est donc bel et bien sexiste.
Je pensais d'ailleurs que ça se voyait. Mais visiblement, il faut apporter sans cesses au dubitatifs la preuve que nous vivons dans un monde misogyne.

Concernant les femmes célibataires (aujourd'hui ça va au delà du statut marital), il est courant de considérer une femme sans homme comme étant incomplète oui. N'as-tu jamais entendu parler des "vieilles filles" fort sujettes à la moquerie ? Une femme seule, passer un certain âge, c'est la honte. On la voit déjà un peu gaga avec des chats pour seule compagnie.

Pour finir, Evpok, je constate que tu te permets de nier les choses qu'on dit sans même être renseigné sur le sujet, ce qui a le don de m'énerver franchement. Tu n'es ni renseigné sur le sexisme, ni sur le féminisme (ne dis pas non, ça se voit) mais tu te permets de tourner nos propos en dérision ou de la balayer de la main. Ce serait bien de faire preuve d'un peu d'humilité et de poser des questions plutôt que d'affirmer de manière péremptoire des clichés qu'on a déjà entendu mille fois. Merci.

TTR a écrit :
gna a écrit :
Vincent Andrès a écrit :..................
............................
les droits des INDIVIDUS responsables et autonomes, c'est aussi de régler leurs comptes entre eux,
sans qu'une sur-entité tierce et prétentieuse, administrée par des anges objectifs descendus du ciel, et au nom de tel ou tel "système" qu'elle pense voir, vienne à tout bout de champ leur dire où est le bien et le mal !


je crois qu'on appelle ça la loi de la jungle...



C'est exagéré comme comparaison. On est en droit d'attendre de 2 adultes responsables qu'ils règlent entre eux une idiote histoire d'invective, même scandaleuse, sans y mêler la moitié de la société civile. Sinon la loi de la jungle est remplacée par la société spectacle :wink:

Par contre une personne mandatée parle aussi de la voix de son organisation, et la représente même contre son gré, c'est le personnage public. Et pour ceci Romain devrait rendre des comptes.


Dans ce cas, j'ai envie de dire, à quoi bon faire des lois ? On est en droit d'attendre d'adultes responsables qu'ils ne se violent pas, ne se volent pas et ne s'entre-tuent pas après tout non ?

Dante
Quartier-Maître pirate
Messages : 440
Inscription : mar. 08 nov. 2011, 19:25

Re: Féminisme

Messagepar Dante » jeu. 28 févr. 2013, 22:18

Myroie a écrit :Concernant les femmes célibataires (aujourd'hui ça va au delà du statut marital), il est courant de considérer une femme sans homme comme étant incomplète oui. N'as-tu jamais entendu parler des "vieilles filles" fort sujettes à la moquerie ? Une femme seule, passer un certain âge, c'est la honte. On la voit déjà un peu gaga avec des chats pour seule compagnie.

C'est le même mécanisme pour les femmes de plus de 30 ans sans enfants.
"Ah bon vous avez pas d'enfants, vous êtes malade? Vous savez y'a des traitements pour ça. Vous en voulez pas!? Vous êtes malade!? Y'a des traitements et des psys pour ça aussi."
Les Hommes, donc, se trompent en ce qu'ils pensent être libres; et cette opinion consiste uniquement pour eux à être conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. L'idée de leur liberté c'est donc qu'ils ne connaissent aucune cause à leurs actions. Spinoza

On ne peut pas crier au loup en permanence puis jouer les brebis affligées le jour où des chasseurs prennent le pouvoir. Laurent Mucchielli

Myroie
Messages : 12
Inscription : dim. 24 févr. 2013, 00:41

Re: Féminisme

Messagepar Myroie » jeu. 28 févr. 2013, 22:21

Dante a écrit :
Myroie a écrit :Concernant les femmes célibataires (aujourd'hui ça va au delà du statut marital), il est courant de considérer une femme sans homme comme étant incomplète oui. N'as-tu jamais entendu parler des "vieilles filles" fort sujettes à la moquerie ? Une femme seule, passer un certain âge, c'est la honte. On la voit déjà un peu gaga avec des chats pour seule compagnie.

C'est le même mécanisme pour les femmes de plus de 30 ans sans enfants.
"Ah bon vous avez pas d'enfants, vous êtes malade? Vous savez y'a des traitements pour ça. Vous en voulez pas!? Vous êtes malade!? Y'a des traitements et des psys pour ça aussi."


Aha oui. Avec le fameux "non mais t'es jeunes, tu verras, l'envie d'enfants viendra" à peine paternaliste. -_-
Non parce que on ne peut pas s'épanouir en tant que FÂME quand on a pas d'enfants, c'est pas possible. xD

How, Dante, au passage, je viens juste de lire ta "signature" et je dois avouer que je suis complètement fan. Tu sais de quel livre elle vient ?

Avatar de l’utilisateur
thufir
Loup de mer
Messages : 758
Inscription : lun. 23 avr. 2012, 15:58

Re: Féminisme

Messagepar thufir » jeu. 28 févr. 2013, 22:41

Myroie a écrit :Je suis désolée, mais demander des excuses à une personne qui se montre insultante c'est parfaitement normal. Au nom de la liberté d'expression tu ne peux pas dire tout et n'importe quoi, tu ne peux pas insulter les gens.

+1
La liberté d'expression, comme toutes les libertés, est limitée par la loi. Et c'est normal. La liberté d'expression n'est pas en soi sacrée.
Membre de l'équipe des synthétiseurs. Tout ce que vous écrivez sur ce forum est susceptible d'être synthétisé contre vous. Et non, vous n'avez pas droit à un avocat ni à un coup de fil.
Wiki Synthèses : http://forum.partipirate.org/wiki/syntheses_de_debats

Dante
Quartier-Maître pirate
Messages : 440
Inscription : mar. 08 nov. 2011, 19:25

Re: Féminisme

Messagepar Dante » jeu. 28 févr. 2013, 22:48

@Myroie: Réponse en MP pour éviter le HS.
Les Hommes, donc, se trompent en ce qu'ils pensent être libres; et cette opinion consiste uniquement pour eux à être conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés. L'idée de leur liberté c'est donc qu'ils ne connaissent aucune cause à leurs actions. Spinoza

On ne peut pas crier au loup en permanence puis jouer les brebis affligées le jour où des chasseurs prennent le pouvoir. Laurent Mucchielli

Evpok
Messages : 14
Inscription : lun. 26 mars 2012, 01:33
Clé Publique GPG/PGP : http://keyserver.ubuntu.com/pks/lookup? ... 738AA29112
Localisation : Orléans

Re: Féminisme

Messagepar Evpok » jeu. 28 févr. 2013, 22:53

Dante a écrit :Le fait que le masculin soit le neutre est un problème en soi. La femme est la particularité, l'homme est le général.

Je répète : le masculin n'est pas le neutre, simplement il n'a pas de forme fléchie. Honnêtement si ça avait été l'inverse, je mettrais ma main à couper que tu m'aurais dit « on nie l'humanité de la femme, on l'assimile à un objet neutre ».

Dante a écrit :Qu'une distinction soit opérée seulement pour les femmes selon leur situation matrimoniale, cela pose problème.

Quel rapport avec la langue et le mot « mademoiselle » ? Le problème c'est de demander la situation matrimoniale, il faut virer les cases célibataire, en couple… je suis tout à fait d'accord mais ça n'a rien à voir.

Dante a écrit :Je ne conteste pas que ce soit la langue, je souligne simplement que la langue reflète la structure inégalitaire de nos sociétés.

Donc l'anglais qui n'a pas de genre grammatical reflète l'égalité flagrante de la société britannique ? Arrêtes cinq minutes. Il y a de vraies injustices et du vrai sexisme, pas besoin d'aller chercher des interprétations fumeuses de la langue.


Revenir vers « archive 2013 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités