Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Lettre à Nicolas B.

discu.2014
Fabbad
Matelot
Messages : 148
Inscription : ven. 10 oct. 2014, 04:37

Lettre à Nicolas B.

Messagepar Fabbad » jeu. 23 oct. 2014, 19:23

Nicolas B a écrit :Je pense qu'il faut vraiment esquiver ce jeu -là. C'est complètement idiot et stérile. C'est le genre de gueguerre qui font dégouter les français de la politique. Le PP ne lutte pas pour prendre le pouvoir, mais pour changer la manière de gouverner. Cela ne passe pas forcément par le pouvoir.
Le PP ne lutte pas pour prendre le pouvoir, mais pour changer la manière de gouverner. Cela ne passe pas forcément par le pouvoir.
La quadrature du net, wikileaks, wikipedia, en font plus pour les idées du PP, que le PP lui-même (pour l'instant).
Il y a un mouvement qui veut relire les statistiques, en partant du principe que les chiffres de l'INSEE sont orienté. C'est un croisement entre l'open data, et internet. Mais il semble manquer encore la dimension "wikipedia", où n'importe qui peut vérifier les chiffres. Il manque un outil pour ça.


Pensant que c'est d'intérêt public, je mets sur le forum ma réponse à ce mail qui répondait à l'affichage de mes intentions "guerrières".

Des dégoutés de la politique sont partis faire le jihad en Irak/Syrie, le FN a eu le score le plus élevé aux Européennes et si la seule ambition du PP est de faire de l’associatif, du Wikipedia ou de l’Open Data, qu’il n’a pas de perspective politique complète à offrir, on peut s'interroger sur sa raison d’exister en tant que parti autonome. Des cellules spécial e-democratie et open data, ça doit aujourd’hui se trouver dans tous les partis de même qu’on trouve des gens chargés des questions d’écologie. D’ailleurs, n’est-on pas en route pour du “e-washing” après le green washing ?

Et où a-t-on vu dans l’histoire qu’on change la manière de gouverner sans qu’une force nouvelle ne s’impose ? Pourquoi les parlementaires prôneraient-ils la démocratie directe alors que ça signerait la fin de leurs fonctions ? Pourquoi politiser l’Union Européenne, donner à ses institutions un vrai rôle politique alors que ça détruirait leur “souveraineté”, c’est-à-dire, là aussi, leur fonction ?
Quel intérêt ont-ils à vraiment faire usage des moyens techniques désormais disponibles pour une démocratie réelle ?
Je dis démocratie réelle parce que le terme “méritocratie” au fondement de nos institutions électives est un barbarisme pour renommer l’aristocratie (“aristo-“ les meilleurs), aristocratie républicaine, administrative, technocratique, médiatique, économique, politique.

Ce n’est pas le Parti Pirate qui aurait à prendre le pouvoir, c’est le peuple, c’est lui qui est intéressé par la démocratie réelle, lui que croient courtiser ceux qu’on appelle “populistes”. Les “populistes” échoueront sans doute parce qu’ils croient eux aussi qu’il y a encore le peuple et des “élites”, que le peuple est “petit peuple”, que la majorité est encore un (sous-)prolétariat ignorant. Mais à défaut de victoire, ils peuvent faire leur beurre en surfant sur les minorités humiliés et offensés tentées par la violence radicale. Il ne tient qu’au PP de s’adresser à ce public et de lui faire rejoindre les classes dites "moyennes", le peuple dit "moyen", tout aussi éduqué et apte à décider que les éditocrates et ministres, qui n’est pas moins exaspéré que les "petits" qu'ils rejoignent désormais dans le "déclassement", fatigués des dénis de démocratie et des inégalités économiques croissantes, tous ces gens qui sont restés à la maison aux Européennes et ont laissé gagner le FN.

Faire la guerre aux “populistes” comme aux “élites”, c'est faire la guerre à une hiérarchie qui n'a plus lieu d'être, c’est juste dire que 130 ans d’école républicaine n’ont pas été vains, qu’il n’y a plus besoin de gouvernement dissimulant ce qu’il fait vraiment, jouant au despote éclairé par peur des “mouvements sociaux”, lançant des guerres sous des prétextes fallacieux et faisant de fausses promesses par certitude que le peuple est con, qu’il vaut mieux lui mentir pour son bien.
A quand le référendum permanent qu’on peut techniquement mettre en place dans les 5 ans ?

Donc, oui, je pense que le Parti Pirate a à entrer en guerre, en guerre contre l'époque, c'est-à-dire à porter de véritables aspiration à la transformation sociale qui ne seront assumées que du bout des lèvres par des partis qui ont organisé depuis deux siècles une république de l'élitisme. Ce que contiennent les origines du Parti Pirate, c'est la dynamique d'un mouvement citoyen exaspéré par l'infantilisation, ouvert sur le monde, prêt à assumer son accession à l'âge adulte, et il n'y a nulle raison d'en rester au statu quo du "socialisme d'Etat" comme disait Jaurès, cet Etat qui "se borne à protéger la classe non possédante (...) contre les conséquences outrées du système" ni d'accepter la (re)montée du renfermement étatiste-nationaliste, du conformisme moral et des tentations nihilistes du "ras-le-bol".

C'est quoi être pirate ? Inviter à larguer les amarres et à tenter une nouvelle aventure politique ou "relire les statistiques, en partant du principe que les chiffres de l'INSEE sont orienté" ?

Revenir vers « Archive 2014 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité