Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

revenu maximum sondage.

Service Public, Industrie, Entreprises, ESS...

fixer le revenu maximum par mois?

Le sondage a expiré le ven. 03 août 2012, 23:56

5 fois le smic
5
14%
10 fois le smic
6
17%
15 fois le smic
2
6%
20 fois le smic
5
14%
50 fois le smic
0
Aucun vote
100 fois les smic
2
6%
Pas de plafond
16
44%
 
Nombre total de votes : 36

bong
Moussaillon
Messages : 46
Inscription : ven. 11 mai 2012, 11:35

revenu maximum sondage.

Messagepar bong » lun. 04 juin 2012, 23:56

Merci de répondre à ce petit sondage. Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar pers » mar. 05 juin 2012, 00:17

Avant de nous "remercier", il faudrait peut-être nous expliquer pourquoi on doit répondre ?
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

Avatar de l’utilisateur
cmal
Loup de mer
Messages : 707
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 01:08
Clé Publique GPG/PGP : http://www.cmal.info/public.asc
Localisation : http://www.cmal.info
Contact :

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar cmal » mar. 05 juin 2012, 00:34

Attention à ne pas sortir les résultats du sondage du contexte du débat.

Ma position personnelle est qu'un revenu maximum va à l'encontre du droit de gagner de l'argent. Il n'y a à mon sens aucun problème au fait que quelqu'un gagne beaucoup d'argent… à la seule et unique condition que personne ne soit pauvre. M'est avis que si tout le monde a de quoi décemment manger, dormir et s'habiller (plus deux ou trois autres petits conforts, comme un accès à Internet), alors c'est qu'on a fait du bon boulot économique, et qu'il ne faut surtout plus toucher à rien de peur de rompre cet équilibre (qui est propice aux droits de l'Homme à condition que la politique sociale s'y prête également).
.a'u coi. mi'e cmal.

Avatar de l’utilisateur
clemage
Loup de mer
Messages : 861
Inscription : sam. 04 déc. 2010, 17:52

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar clemage » mar. 05 juin 2012, 00:37

Je ne vois aucune raison de fixer un revenu maximal, ça voudrait dire qu'après un certain seuil, cela ne sert plus à rien de faire du bénéfice.
Nous ne voulons pas empêcher les gens de devenir riches, nous voulons les empêcher de devenir pauvre et ce n'est pas en bloquant les hauts revenus que cela marchera. Car la loi serait injuste dans ce cas et l'évasion fiscale tout à fait compréhensible.
De plus, je suis fortement opposé à toute forme d'imposition à taux discret (par opposition à taux continu).

Avatar de l’utilisateur
lokidor
Messages : 11
Inscription : sam. 02 juin 2012, 14:38
Localisation : Aix en Provence

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar lokidor » mar. 05 juin 2012, 00:40

Pas de plafond dans les sociétés dont l'Etat n'est pas actionnaire, mais une juste répartition des bénéfices sous peine de taxation plus forte me semble préférable. Par contre l' Etat doit plafonner les salaires dans les autres entreprises (publiques ou à forte participation de l'Etat) : les mesures du PS me semblent justes sur le papier...
« Lorsqu'on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n'est le bon »
Sénèque

Avatar de l’utilisateur
CaptainKiller
Trésorier du PP
Messages : 1065
Inscription : mer. 19 mai 2010, 16:41
Contact :

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar CaptainKiller » mar. 05 juin 2012, 01:17

La question est : dans quel monde souhaitons-nous vivre ? Où s'arrête le mérite à gagner 1000 fois plus qu'un autre ? Y a-t-il un modèle de société quelque part dans la littérature où un être humain puisse avoir 1000 fois plus de moyens qu'un autre sans que ce système soit injuste ?

Une liberté à gagner de l'argent ? Il n'existe pas de telle chose, merci de ne pas acoller un terme aussi noble que la liberté à une chose aussi bassement matérielle que l'est l'argent.

Par ailleurs la question est très mal posée. Déjà elle utilise le système de sondage du forum qui n'a vraiment aucune espèce de valeur et n'a jamais introduit quoi que ce soit d'autre qu'un biais dans l'esprit des gens qui interprètent les résultats.
La question n'est pas introduite, on n'a aucune idée de ce que ça signifie. Est-ce une tranche d'impôt à 100% dont on parle ? Au quel cas on parle de revenu maximum par tranche d'imposition, pas par personne. Est-ce qu'on parle d'une limitation du rapport maximum entre plus haut et plus bas salaire dans une entreprise, comme c'était la proposition du front de gauche de la limiter à 1 pour 20 ?

À titre personnel je suis favorable à ces deux idées. Aujourd'hui la 'liberté de se gaver' est à l'œuvre dans nos sociétés occidentales, et elle a atteint des sommets incroyables dans le même temps que les inégalités explosent. Les inégalités financières qui ont (partiellement) mené à la révolution française paraissent ridicules au regard de celles qui existent aujourd'hui, lorsqu'un individu possède plus d'argent qu'un pays entier, c'est-à-dire que des dizaines de millions de personnes ? Est-ce ça le monde dans lequel nous voulons vivre ?

Ce n'est pas mon rêve.
blog
twitter
G+
Analyse de la participation des conseillers du Parti Pirate (CAP & CN) : Nos conseillers du PP
Rapport financier 2012 du Parti Pirate

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar pers » mar. 05 juin 2012, 02:00

cmal a écrit :Il n'y a à mon sens aucun problème au fait que quelqu'un gagne beaucoup d'argent… à la seule et unique condition que personne ne soit pauvre.


Ce pourrait être pertinent dans un monde où les ressources seraient illimitées... Mais ce n'est pas le cas ici et aujourd'hui : le gavage des uns se fait _nécessairement_ sur le dos des autres.
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

Avatar de l’utilisateur
OSB
Loup de mer
Messages : 624
Inscription : lun. 26 mars 2012, 16:16
Localisation : Paris 13eme

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar OSB » mar. 05 juin 2012, 02:39

Je trouve que c'est une très bonne question.

Je ne suis pas certain d'avoir la bonne réponse, mais mon sentiment personnel est qu'on risque de ne pas pouvoir facilement instaurer des minima aussi élevés que ceux qu'on souhaiterait obtenir (je pense au RU) si on ne réduit pas très fortement les plus hauts revenus. Il y a des gens qui n'ont pas de toit et qui bouffent dans les poubelles.

Par ailleurs je ne vois pas au nom de quoi je pourrais prétendre que mon travail vaut davantage que celui de quelqu'un d'autre. J'ai fait beaucoup de tafs différents dans ma vie. Certains intellectuels, d'autres créatifs et d'autres très physiques, certains très bien payés, et d'autres très mal... Je ne pige pas... Pour moi ça n'a aucun sens.
C'est vrai qu'il faut un intéressement pour stimuler la production, mais je pense qu'un facteur 10 devrait suffire.
Je pense que ce facteur 10 ne devrait pas simplement concerner le revenu, mais aussi les habitations. Je pense par ailleurs que chacun devrait être propriétaire de son logement, et qu'il ne devrait pas y avoir de propriétaires bailleurs pour les habitations principales.

Je crois aussi que le fait de produire un modèle de réussite sociale basé sur l'accumulation personnelle de biens matériels est extrêmement préjudiciable sur le plan humain, que ça alimente des frustrations et de la délinquance. Je pense qu'on doit sûrement pouvoir vivre différemment que sur ce modèle de pseudo-réussite prétentieuse qui est très stupide selon moi.

J'ajoute que si je n'étais pas intimement convaincu de ça, la logique serait que je défende un Hadopi renforcé, le système des droits d'auteur et que je fasse tout pour gagner le maximum de pognon en allant lécher la pomme des acteurs du marché de la culture. Et je ne pense pas qu'on puisse convaincre les créateurs de lâcher la course individualiste au pognon si on ne remet pas complètement à plat la question de la valeur fric dans la société.

Avatar de l’utilisateur
yveslouis
Pirate
Messages : 338
Inscription : mer. 17 juin 2009, 14:51
Localisation : Lisieux - Calvados - Basse Normandie
Contact :

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar yveslouis » mar. 05 juin 2012, 02:45

J'ai l'approche suivante :

A - Dans l'Economie Sociale et Solidaire

Les partenaires sociaux ont défini un agrément préfectoral qui se caractérise de la façon suivante :

    L'article L 3332-17-1 du code du travail défini une entreprise solidaire comme "Sont considérées comme entreprises solidaires au sens du présent article les entreprises dont les titres de capital, lorsqu'ils existent, ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé et qui :
    - soit emploient des salariés dans le cadre de contrats aidés ou en situation d'insertion professionnelle ;
    - soit, si elles sont constituées sous forme d'associations, de coopératives, de mutuelles, d'institutions de prévoyance ou de sociétés dont les dirigeants sont élus par les salariés, les adhérents ou les sociétaires, remplissent certaines règles en matière de rémunération de leurs dirigeants et salariés. Ces règles sont définies par décret.
    Les entreprises solidaires sont agréées par l'autorité administrative.
    Sont assimilés à ces entreprises les organismes dont l'actif est composé pour au moins 35 % de titres émis par des entreprises solidaires ou les établissements de crédit dont 80 % de l'ensemble des prêts et des investissements sont effectués en faveur des entreprises solidaires."


    L'article D. 3332-21-2. spécifie : "Au sein des entreprises solidaires définies au troisième alinéa de l'article L. 3332-17-1, la moyenne des sommes versées, à l'exception des remboursements de frais dûment justifiés, aux cinq salariés ou dirigeants les mieux rémunérés n'excède pas, au titre de l'année pour un emploi à temps complet, cinq fois la rémunération annuelle perçue par un salarié à temps complet sur la base de la durée légale du travail et du salaire minimum de croissance. Pour les sociétés, les dirigeants s'entendent au sens des personnes mentionnées au premier alinéa du 1° de l'article 885 O bis du code général des impôts."

Pour être totalement complet dans ma réponse vis-à-vis de l’Économie Sociale et Solidaire, le Mouves revendique une limite de rémunération de 10 fois le SMIC pour les plus hauts salaires des entreprises solidaires.
Mon approche est quand on emploi un Volontaire Civils (699 € net/mois - http://www.urssaf.fr/employeurs/dossiers_reglementaires/dossiers_reglementaires/le_volontariat_civil_02.html, un contrat unique d'insertion en convention d'accompagnement vers l'emploi (CUI-CAE avec un contrat de 20/35ème au SMIC : 653 € net/mois) comme pour un Contrat Avenir (à venir, c'est le cas de le dire ;-D rémunéré au SMIC sur 35 heures pour 1.144 €uros net/mois), il ne me parrait pas illogique de gagner, par cohérence sociale et vu la mission sociétale que nous apportons de ne pas gagner plus de 4 fois le salaire le plus bas (comme par exemple le réseau des Biocoop a décidé de retenir...).

B - Dans les collectivités public, territoriale, locale et hospitalière

On évoque un multiple de 8 fois le SMIC correspondant à la rémunération de référence des députés comme nous pourrions retenir la rémunération de 5 SMIC qui corresponds à la rémunération de référence des sénateurs et conseillers généraux. Bien sûr, j'oublie volontairement pleins de petits à coté ... je vous laisse juger les rémunérations de nos élus : http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus.

Dans tous les cas, sauf si je n'ai pas tout compris, les élus sont supposés être les décideurs et donc les patrons, payés par la population pour coordonner et diriger les fonctionnaires. A ce titre, il ne me parait pas inconcevable de considérer que les plafonds légaux des élus leurs soient applicables : soit 8 ou 5 fois le SMIC...

Maintenant, tout cela est bien facile... si le cumul des mandats permet d'arriver à des montants totalement "indécents" comme représentant de l'Etat avec à chaque fois des mandats à temps pleins d'élu local se cumulant à un mandat d'élu national à temps plein.... et le tout permettant d'accumler les rémunérations .....

Je connais des personnes qui additionne 3 à 5 statuts dit temps plein : directeur CNRS, professeur universitaire, inspecteur général, etc... qui a chaque fois représentent des rémunérations temps plein (???) sur la base d'un hors cadre de la fonction publique !!!! C'est cela qui doit être ABSOLUMENT limité pour ces quelques privilégiés..... comme les nominations de préfet hors classe ou d'ambassadeurs hors classe à chaque conseil des ministres depuis 1981 pour des personnes qui n'exerceront jamais ces fonctions et qui pourtant toucherons et/ou leurs salaires, dans tous les cas, les retraites de ces lourdes charges.... http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nomination-de-faux-prefets-117886

C - Dans le secteur privé

Il me semble qu'il faut bien différencier DEUX cas :
    - les patrons propriétaires de leurs entreprises ou ayant un contrôle majoritaire direct ou indirect : pour moi, il ne doit pas y avoir de limite dans leurs rémunérations. Par contre, il faut une imposition égale des revenu et des dividendes pour ces personnes
    - les salariés de grandes entreprises cotés ou publiques qui n'ont pas le contrôle capitalistique familial direct ou indirect de ces entreprises : il était totalement incroyable que ces personnes puissent gagner des dizaines de millions ou de simples millions annuels tout simplement parcequ'il gére une entreprise : ils sont des salariés comme les autres et se doivent de respecter l'intérêt supérieur de l'actionnaire qui n'est pas par nature de verser des montants qui dépassent l'entendement. Pour moi, ces patrons si ils travaillent pour des entreprises privés doivent être limité dans leurs rémunérations à un fixe et à 80% de variable par rapport à la création de valeur pendant leurs mandats

D - Pour un revenu de base pour tous

Je suis fondamentalement pour la création d'un revenu de base correspondant à 60% du revenu median francais (soit environ 750 €/mois pour tout citoyen de sa naissance à sa mort) remboursable proportionnellement à ces revenus. l'idée étant que les personnes en dessous du revenu median bénéficie d'un coup de pousse au titre des reversions sociales. Il existe plusieurs posts sur le sujet chez les PP FR...

est ce que ce sont des pistes qui t'aident ? Pour moi, il ne peut pas exister un montant de revenu indescent maximum : cela dépends du rapport risque en capital par rapport à la sécurité de revenu... tout se joue là dessus.. et clairement la capacité de créer de l'emploi par des patrons ou de nous retrouver en situation de salariat sous les ordres d'un patron.... tout le monde a un prix.... encore faut il le connaitre par rapport à ces propres objectifs :::

Piratement votre
Yves-Louis BOUMIER
Pirate Pirate Bas-Normand - Calvados - Lisieux
Délégué Général d'ONG de lutte contre toutes les discriminations - Boite à outils RSE pour les ONG & les Collectivités
46 ans - Marié - 3 enfants - 30 ans d'expériences dans les mouvements associatifs

Avatar de l’utilisateur
Zali L. Falcam
Loup de mer
Messages : 660
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:45
Contact :

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar Zali L. Falcam » mar. 05 juin 2012, 06:43

A mon avis, la question est moins le "combien de fois le smic" que "combien de fois le salaire net le plus bas de l'endroit ou je travaille". J'ai eu la chance de travailler quelques mois dans une société ou les plus bas salaires étaient d'environ 1800€ net (pour un travail très pénible, mais tout de même) soit quasi deux fois le smic de l'époque. Le fait que les patrons gagnent, primes comprises, 10 000€ ou quelque chose comme ça n'y choquait personne. Parce que oui, personne n'était pauvre et que la prospérité de la boîte ne profitait pas qu'à ses patrons.
J'ai donc du mal à apporter une réponse.
De retour de vacances, donc pleinement joignable, avec un million de dossiers en retard sur le bureau.
Je suis votre aimable et dévoué modérateur chéri, à votre disposition par MP pour toute question.

Si vous êtes gentil, n'hésitez pas à me faire coucou sur mon blog.

Si vous souhaitez aider, l'équipe qui s'occupe de synthèses de débat recrute toutes les bonnes âmes !
Vous trouverez des propositions malhonnêtes ici, où vous pourrez voir en quoi tout cela consiste. Venez nombreux, on mord pas !

Avatar de l’utilisateur
cry-stof
Archange des mers
Messages : 5557
Inscription : mer. 10 juin 2009, 10:08
Localisation : strasbourg
Contact :

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar cry-stof » mar. 05 juin 2012, 07:04

le fait de dire qu'il y a un plafond c'est une manière de dire pas de problème les gros salaires peuvent monter leur salaire mais a condition que les bas salaire montent avec
maintenant perso je n’ai pas d’avis sur un montant maximum
Pour ne pas être perdu: mode d'emploi
Mailing Régional
"ne demande pas au PP ce qu'il peut faire pour toi mais ce que tu peux faire pour le PP"
j'autorise les modérateurs à corriger mes messages
http : / / ppfr.it mon raccourcisseur d'url officiel pour moi

ouryromain
Matelot
Messages : 155
Inscription : dim. 27 mai 2012, 11:54

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar ouryromain » mar. 05 juin 2012, 07:32

cry-stof a écrit :le fait de dire qu'il y a un plafond c'est une manière de dire pas de problème les gros salaires peuvent monter leur salaire mais a condition que les bas salaire montent avec
maintenant perso je n’ai pas d’avis sur un montant maximum


Je suis entièrement en accord, il faut qu'il y ait une proportionnelle entre les bas salaires et les haut salaires. Un certains pourcentages, à déterminer pr exemple, du bénéfice devrait être redistribuer aux salariés. Alors je sais, vous allez me dire que, ca existe déjà. Oui, mais il faut prévoir une loi qui ne permette pas au tricher et de dire ce qu'il veut des bénéfices.

Avatar de l’utilisateur
Gautier
Loup de mer
Messages : 705
Inscription : dim. 01 avr. 2012, 18:46

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar Gautier » mar. 05 juin 2012, 09:16

Il y a toujours un intérêt à faire plus de bénéfices : ils peuvent être partagés entre tous les employés vous savez, par exemple... servir de prime... de matelas de sécurité, de fonds d'investissements... ou tout simplement à ne pas perdre votre job.
Prétendre qu'un salaire maximum empêcherait les gens de rechercher le succès est une grosse bêtise à mes yeux, lié à notre système économique malade.

Pour moi la question se présente ainsi : votre salaire signifie ce que vous valez concrètement aux yeux de la société, dans notre mode de vie.
Et il n'y a absolument aucune raison légitime de prétendre qu'un être humain vaut mille fois ou même 20 fois plus qu'un autre, c'est totalement faux et mensonger. L'argument souvent employé pour justifier ça est celui de la responsabilité, qui ( à mes yeux toujours) est une pure escroquerie. Dans ma branche de métier en tous cas, le volume horaire produit par un employé au Smic est quasiment le même que celui produit par ses leads et son patron, et oui je prends en compte dans ce calcul le temps de travail hors des bureaux. Si l'homme " responsable " se plante, la boite coule, et tout le monde perd son emploi. Sauf que lui il a dix fois plus d'allocations que toi vu qu'il avait dix fois plus de salaire, et qu'il trouvera environ cent fois plus rapidement un autre emploi, tout simplement parce que sur son CV y a marqué " lead machin " et qu'il a le réseau qui vient automatiquement avec.

Le salaire maximum n'a rien à voir avec la liberté d'entreprendre, il n'empêche en aucun cas votre société de faire des bénéfices, et ne vous empêche surtout pas d'être intelligent et d'en reverser une bonne partie à vos employés, à titre personnel je serai pour partager obligatoirement au moins 30% des bénéfices d'une société entre ses salariés, à part rigoureusement égales. Et à côté un salaire maximal allant de 5 à 10 fois le salaire minimum versé dans la société.
Dernière édition par Gautier le mar. 05 juin 2012, 10:00, édité 1 fois.

Quenelle
Moussaillon
Messages : 51
Inscription : mer. 23 mai 2012, 11:25

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar Quenelle » mar. 05 juin 2012, 09:42

Je ne suis pas foncièrement pour un plafonnement des revenus. Je trouve ça inutile. Ces revenus sont très exceptionnels et les dérives restent marginales. J'ai pu, à titre personnel, travailler pour une très grosse filiale de vivendi universal (ça commence par un S et ça fini par FR) et la participation et l'intéressement doublaient nos salaires annuels qui étaient déjà pas dégueulasses (1300 euros nets pour un 25h/semaine, il y a sept ans). Dans ce cas de figure, que le PdG gagne des millions, quand il emploie 6000 personnes payées correctement, j'en ai rien à cirer de ce qu'il gagne.

Perso, j'estime vraiment et humblement valoir moins cher qu'un médecin, qu'un docteur en économie ou que toute personne ayant passé de nombreuses années à étudier dans sa jeunesse pendant que je buvais des mojitos en draguant tout ce qui passais (second degré hein). Je n'envie pas le salaire des commerciaux qui passent leur vie sur la route et qui sont en rendez vous pendant que je cuisine en slip le repas du soir. Je n'envie pas mon PDG, si ce n'est peut être son talent, parce qu'il travaille 7 jours sur 7, 364 jours par an, joignable de 7h à 22h et qu'en cas de déroute de la société, il est dedans de plusieurs millions.

Je suis convaincu enfin que tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Quand une société rémunère ses dirigeants très grassement, c'est, normalement, qu'elle est rentable. Quand la rémunération commence à atteindre six ou sept chiffres, c'est que la société fais une certaine taille et a des obligations légales en terme d'avantages pour les salariés, de négociation salariale, de conventions collectives ou de branche... Une exception récurrente cependant : la grande distribution.

kabizbak

Re: revenu maximum sondage.

Messagepar kabizbak » mar. 05 juin 2012, 10:49

cmal a écrit :Il n'y a à mon sens aucun problème au fait que quelqu'un gagne beaucoup d'argent… à la seule et unique condition que personne ne soit pauvre.

Cet "argument", appelons-le comme ça par sens aigu de l'art diplomatique, n'a aucun sens. La richesse ne se définissant que par rapport à la pauvreté, laisser quelqu'un se goinfrer de blé signifie en réalité créer des pauvres.

Les pauvres d'aujourd'hui sont riches par rapport aux pauvres d'il y a cinquante ans, très riches par rapport aux pauvres d'il y a 100 ans, immensément riches par rapport aux pauvres d'il y a 200 ans, etc. etc.

Ne pas vouloir plafonner le total des revenus, c'est se résoudre à accepter que la société soit économiquement inégalitaire. Il faut donc soit plafonner les revenus, soit biffer le mot "égalité" du fronton républicain.


Revenir vers « Économie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités