Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Detraigne pète une durite

Kassad
Messages : 18
Inscription : mar. 09 juin 2009, 10:29

Messagepar Kassad » lun. 29 juin 2009, 00:20

Le sénateur Detraigne sort un "rapport" confondant :

rapport original : http://www.senat.fr/rap/r08-441/r08-441_mono.html
article sur libé : http://www.ecrans.fr/Sur-Internet-une-a ... ,7584.html

Je n'ai pas eu le temps de m'attaquer pour de bon au rapport. Je pense qu'il faudrait mettre en place une cellule du parti pirate (je suis volontaire) pour le dépecer point par point. Les brefs aperçus que j'en ai eu sont halucinants.

Il s’agit de pouvoir séparer son identité réelle de son identité numérique. Principalement dans le but de « préserver » l’identité publique d’un internaute d’informations qui pourraient, un jour, se retourner contre lui. Un droit à « être acteur d’Internet au travers d’un pseudo », a expliqué, hier, le sénateur. « Mais un pseudo qu’on s’attribuerait bien sûr pas librement comme ça, sans la moindre règle », a t-il précisé. Une autorité publique serait ainsi « l’interface, le gardien » de cette identité secrète.

Mr Detraigne veut donc que j'aille à la préfecture déposer avec ma carte d'identité que je n'ai pas mon nom avec mon pseudo ?

Franchement quand on voit le degré de connerie atteint dans cette citation ça fait rire, ça énerve et ça fait peur tout en même temps. Il est clair que ce brave sénateur n'a qu'une idée au mieux floue de ce qui se passe sur internet, nonobstant qu'il veut tout régenter le tout dans un délire technique inimaginable. J'ai du le relire deux fois tellement ça frise le n'importe quoi dans les grandes largeurs.

Le pire est quand le monsieur veut se justifier c'est l'escalade dans le bullshit (vous croyiez qu'on ne pouvait pas faire pire que la citation précédente ?) :

alors que dans le monde réel, l'anonymat est la règle et le traçage l'exception, sur Internet, tous les actes de la navigation sont, par nature, enregistrés et mémorisés. L'enjeu, pour les Etats, consiste donc à réguler l'usage d'Internet afin d'y garantir, dans des conditions similaires à celles prévalant dans le « monde réel », le respect du droit à la vie privée, en vertu du principe de neutralité technologique.

Mis à part le fait qu'il se contredit (si tout est traçable pourquoi me demander d'aller poser mon pseudo à la préfecture ?) on voit bien que la tenue qui va le mieux à ce sénateur serait une gabardine modèle 1942. On notera le recours au mot principe qui ... sort du chapeau.

Bref du haut concentré de gloubiboulga intellectuel doublé d'une incompétence d'un fort beau gabarit le tout agrémenté d'autoritarisme bon teint, n'en jetez plus la coupe est pleine...
Dernière édition par Kassad le lun. 29 juin 2009, 00:23, édité 1 fois.
Omnia mea mecum porto

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Messagepar pers » lun. 29 juin 2009, 01:15

Je suis très partagé. Je n'ai pas lu le rapport en entier mais il semble soulever beaucoup de questions pertinentes, auxquelles nous sommes tous sauf étrangers. J'irais même plus loin : de tous les textes officiels que j'ai vu passer ces dernières années, c'est l'un des plus courageux et avisés, qui ne s'arrête pas à des lieux communs propagandistes mais tente de faire le tour du sujet et de ses implications.

En revanche, dès qu'il commence à se poser la question du pseudonyme et de la "prévention des infractions" (comme s'il pouvait exister une telle chose), à mon sens c'est là qu'il commence à yoyoter.

Je serais assez partisan de lire ce rapport avec toute l'attention qu'il mérite, puis d'essayer de contacter le sénateur Détraigne pour comprendre exactement son propos et reconstituer quelle logique l'amène à apporter ainsi des réponses invraisemblables à des problèmes bien réels.
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

Avatar de l’utilisateur
cry-stof
Archange des mers
Messages : 5557
Inscription : mer. 10 juin 2009, 10:08
Localisation : strasbourg
Contact :

Messagepar cry-stof » lun. 29 juin 2009, 08:04

j'ai pas encore lu le rapport mais le peux que tu en dit fait froid dans le dos je le lirais plus tard pour voir de quoi il en retourne
Pour ne pas être perdu: mode d'emploi
Mailing Régional
"ne demande pas au PP ce qu'il peut faire pour toi mais ce que tu peux faire pour le PP"
j'autorise les modérateurs à corriger mes messages
http : / / ppfr.it mon raccourcisseur d'url officiel pour moi

Kassad
Messages : 18
Inscription : mar. 09 juin 2009, 10:29

Messagepar Kassad » lun. 29 juin 2009, 09:04

pers a écrit :Je suis très partagé. Je n'ai pas lu le rapport en entier mais il semble soulever beaucoup de questions pertinentes, auxquelles nous sommes tous sauf étrangers. J'irais même plus loin : de tous les textes officiels que j'ai vu passer ces dernières années, c'est l'un des plus courageux et avisés, qui ne s'arrête pas à des lieux communs propagandistes mais tente de faire le tour du sujet et de ses implications.

En revanche, dès qu'il commence à se poser la question du pseudonyme et de la "prévention des infractions" (comme s'il pouvait exister une telle chose), à mon sens c'est là qu'il commence à yoyoter.

Je serais assez partisan de lire ce rapport avec toute l'attention qu'il mérite, puis d'essayer de contacter le sénateur Détraigne pour comprendre exactement son propos et reconstituer quelle logique l'amène à apporter ainsi des réponses invraisemblables à des problèmes bien réels.

En somme on serait face à un avatar du "il pose de bonnes questions auxquelles il apporte de mauvaises réponses"... ?

Je vais lire sérieusement ce rapport mais les passages sus-cités prouvent l'incompétence effarante de son auteur et ne laisse rien augurer de bon.
Omnia mea mecum porto

Cendre
Moussaillon
Messages : 63
Inscription : mar. 23 juin 2009, 14:50

Messagepar Cendre » lun. 29 juin 2009, 11:11

Je ne suis pas sûr qu'il (comme beaucoup de nos politiques) comprennent vraiment la portée de la chose (internet). Bon c'est un représentant du peuple, et quand je vois qu'il y a une semaine quelqu'un m'a dit que pour lui, internet n'avait pas d'avenir et que les gens allaient se lasser...

Avatar de l’utilisateur
Timst
Messages : 10
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 17:10

Messagepar Timst » dim. 11 oct. 2009, 01:29

Hm, je sais pas, ça ma pas l'air si mauvais que ça.

Bien sûr l'idée d'un organisme officiel pour gérer les "personnalité numériques" c'est du bullshit, mais il parle avec une relative ouverture d'un sacré nombre de sujets et de concepts qui font très "modernes" en politique française, particulièrement venu d'un sénateur (on peut difficilement faire plus old school d'ordinaire). L'idée qu'on puisse avoir une personnalité différente (voir plusieurs personnalités différentes) sur internet, qu'elle doit rester séparé de l'identité réelle, et par la même l'idée qu'Internet est une réelle société détachée de la société physique, c'est bougrement intéressant.

Bon après le truc du peudo "officiel" c'est évidemment aussi inapplicable que dangereux et ridicule, donc ouais, c'est ptète le syndrome du "bonne questions, mauvais réponses".

Avatar de l’utilisateur
tornade
Capitaine pirate
Messages : 1625
Inscription : dim. 14 juin 2009, 15:33
Localisation : Région Toulousaine
Contact :

Messagepar tornade » dim. 11 oct. 2009, 09:41

Avant de vouloir légiférer sur nos pseudos et avatars, nos très chers politiques feraient mieux de se pencher sur les usurpations d'identité, qui sont légions en France, et qui ne sont punies par aucune loi ( puisque inexistantes aux yeux du droit) et qui causent des dégâts énormes.
Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple. - Thomas Jefferson
Twitter , Flickr

Avatar de l’utilisateur
Rackham
Capitaine pirate
Messages : 1328
Inscription : jeu. 17 sept. 2009, 22:39
Localisation : 92 - 4e circo
Contact :

Messagepar Rackham » dim. 11 oct. 2009, 10:29

L'usurpation d'identité reste du faux et usage de faux et tutti quanti… (je connais mal les textes sur l'escroquerie mais ça doit tirer à vue ferme) je n'appelle pas ça un vide juridique. S'il y a une notion limite, c'est au parquet de faire suivre pour qu'un juge dise le droit et en crée au besoin. (enfin, s'ils en ont le temps…)

Bon, le rapport avant de dire bouuhou le nul, il doit vraiment être lu. On ne sait jamais ! De plus, si des parties son pertinentes, c'est d'autant plus facile et agréable de taper sur les erreurs et porter aux nues le reste. Il est BON de montrer aussi qu'on est pas des buffles enragés.
Retiré sur son île pour cultiver ses orchidées, draguer les mecs, et manger du popcorn en profitant du spectacle. N'a pas de temps à perdre avec la novlangue, la démagogie, et l'oligarchie expérimentale, même amendée.
Aussi membre du PPS, section Fribourg • Identica @rackham • touiteur @rackham_PP

Avatar de l’utilisateur
tornade
Capitaine pirate
Messages : 1625
Inscription : dim. 14 juin 2009, 15:33
Localisation : Région Toulousaine
Contact :

Messagepar tornade » dim. 11 oct. 2009, 10:38

Whaou c'est vrai que les sanctions pour usage de faux font peur en France !
Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple. - Thomas Jefferson
Twitter , Flickr

LameSpirale
Moussaillon
Messages : 56
Inscription : jeu. 17 sept. 2009, 15:57
Localisation : Lille
Contact :

Messagepar LameSpirale » dim. 11 oct. 2009, 11:46

alors que dans le monde réel, l'anonymat est la règle et le traçage l'exception, sur Internet, tous les actes de la navigation sont, par nature, enregistrés et mémorisés. L'enjeu, pour les Etats, consiste donc à réguler l'usage d'Internet afin d'y garantir, dans des conditions similaires à celles prévalant dans le « monde réel », le respect du droit à la vie privée, en vertu du principe de neutralité technologique.

Ca c'est la raison pour laquelle je ne suis pas pour utiliser le mot "neutralité" dans le slogan. Nous on comprend qq chose de bien précis quand on demande la neutralité du net, c-a-d que les fournisseurs ne priorisent pas leurs flux de données. Mais demande à qui que ce soit ce qu'est la neutralité et t'aura autant de réponses. Surtout que nous ne sommes surtout pas neutres, puisqu'on revendique au contraire un certain nombre de choses donc ca peut être très mal interprêté.

Si je raccourci ca phrase au sénateur, ca donne quand même :
" L'enjeu, pour les Etats, consiste donc à réguler l'usage d'Internet [...] , en vertu du principe de neutralité technologique"
Chansons pirates
et sur twitter

Ogulak
Loup de mer
Messages : 924
Inscription : jeu. 27 août 2009, 11:57

Messagepar Ogulak » dim. 11 oct. 2009, 12:08

L'usurpation d'identité en tant que telle seule n'est pas condamnable en France comme dit c'est le vide juridique. C'est l'utilisation de cette usurpation pour un autre délit connexe (abus de confiance, vol etc) qui est punie, je sais c'est bizarre mais c'est comme ca (cf actu recente 210 000 usurpations d'identités en France)

" L'enjeu, pour les Etats, consiste donc à réguler l'usage d'Internet [...] , en vertu du principe de neutralité technologique"

Propose partage en définition suis pas sur que les réponses soient spectaculaires non plus et libertés (publiques, individuelles) j'en parle mme pas ^^.
Pour ce que dit le type jai pas poussé la réflexion mais en partant de wiki (def neutralité des réseaux)

un concept selon lequel les architectures et les opérateurs de réseaux ne devraient pas effectuer de discrimination entre les applications utilisant ces réseaux. Puisqu'aucun réseau n'est réellement « neutre », ce terme désigne un idéal à atteindre plutôt qu'une loi ou un principe technique.

On comprend mieux pkoi il parle de neutralité technologique. certes le terme est vaste mais n'importe quel mot peut avoir un sens ambigue en langue française en cherchant bien. C'est sur ca n'est qu'une partie de la neutralité telle qu'elle l'est pour le PP.

Je lirai le rapport aussi :)
Dernière édition par Ogulak le dim. 11 oct. 2009, 12:16, édité 1 fois.
"Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent."

Avatar de l’utilisateur
Mourioche
Quartier-Maître pirate
Messages : 510
Inscription : mer. 09 sept. 2009, 23:10
Contact :

Messagepar Mourioche » dim. 11 oct. 2009, 13:42

Mouais, pour ce monsieur, internet == facebook (je simplifie)
Il serait vraiment temps que ce soit des gens compétant qui se chargent de pondre des lois,
On va finir par en crever de toutes ces conneries,

Surtout par le temps et les ressources qu'elles dépensent alors qu'elles ne servent a rien.
Ce qu'il propose existe déjà plus ou moins puisque quant on s'inscrit à "une entité" sur internet pour s'exprimer (sens très large dans ma phrase), on donne déjà plus ou moins ses coordonnées IRL.
Il veut seulement centraliser tout ca, mais centraliser des choses c'est un peu contraire aux principes de fonctionnement du net.

Ca c'est la raison pour laquelle je ne suis pas pour utiliser le mot "neutralité" dans le slogan. Nous on comprend qq chose de bien précis quand on demande la neutralité du net

Ben oui, mais ce mot a une signification bien précise aussi.
Ce serait peu être mieux d'expliquer sa signification ?

Pour ceux qui sont un peu éloignés de la technologie il n'y a qu'a prendre une image (mais il faut toujours se méfier des images, ceux qui en cernent bien les limites sont déjà ceux qui comprennent sans avoir recours à l'image [cf l'hadopi et les radars routiers]).
Je trouve par exemple pas mal le cas d'un réseau routier non neutre : Renault pourrait subventionner des routes, mais obtiendrai l'interdiction aux Citroën de prendre ces routes... on ne vois pas bien comment un pays peut fonctionner comme ca... (mouais, une bonne image...)
Dernière édition par Mourioche le dim. 11 oct. 2009, 13:47, édité 1 fois.

Ogulak
Loup de mer
Messages : 924
Inscription : jeu. 27 août 2009, 11:57

Messagepar Ogulak » dim. 11 oct. 2009, 16:08

Jai pas lu en entier (je pensais pas que ca serait aussi massif ^^) mais rien que le début vaut le détour:

Promouvoir rapidement la création de labels identifiant et valorisant des logiciels, applications et systèmes offrant des garanties renforcées en matière de protection des données personnelles

Créer une redevance, de faible montant, acquittée par les grands organismes, publics et privés, qui traitent des données à caractère personnel

Affirmer sans ambiguïté que l'adresse IP constitue une donnée à caractère personnel

Réunir sous une seule autorité, la CNIL, les compétences d'autorisation et de contrôle en matière de vidéosurveillance

Ca augure du meilleur :d
Dernière édition par Ogulak le dim. 11 oct. 2009, 16:14, édité 1 fois.
"Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent."

Avatar de l’utilisateur
Timst
Messages : 10
Inscription : sam. 10 oct. 2009, 17:10

Messagepar Timst » dim. 11 oct. 2009, 16:48

Bah, tout dépend comment c'est joué en fait :

Promouvoir rapidement la création de labels identifiant et valorisant des logiciels, applications et systèmes offrant des garanties renforcées en matière de protection des données personnelles

"Bonne" interprétation : Plus de logiciels respectueux de la vie privée (spyware-free quoi).
"Mauvaise" interprétation : Un état qui choisi quel logiciel est bon pour vous.

Créer une redevance, de faible montant, acquittée par les grands organismes, publics et privés, qui traitent des données à caractère personnel

"Bonne" interprétation : Moins d'entreprises bizarres qui se partagent nos données parce qu'après tout, c'est gratuit (y'a qu'a voir sur facebook, chaque petite appli qui demande l'accès à toutes nos données... ou le nombre de fois qu'il faut entre son tel quand on s'inscrit sur un site ?).
"Mauvaise" interprétation : Une redevance sur des organismes publics ? Et gare à répercussion sur le prix client.

Affirmer sans ambiguïté que l'adresse IP constitue une donnée à caractère personnel

"Bonne" interprétation : Plus grand protection de la vie privée et possibilité (théorique hein) de condamner des gens pour usurpation d'IP afin de se dégager d'un acte commis par un tiers.
"Mauvaise" interprétation : Reconnaissance de facto que l'IP est réellement un moyen sûr pour identifier quelqu'un (et quelque chose qui nous appartient pour toujours, il a jamais entendu parler d'IP dynamique le mec ou quoi ?)

Réunir sous une seule autorité, la CNIL, les compétences d'autorisation et de contrôle en matière de vidéo surveillance

"Bonne" interprétation : La CNIL pourra ainsi plus facilement surveiller et éviter les dérives en matière de vidéo surveillance.
"Mauvaise" interprétation : Sauf si c'est "l'autre côté" qui "gagne" et que la CNIL devient plus permissive sur le droit à l'image et tutti quanti.


Y'a pas grand chose qui fait sauter au plafond là dedans, tout dépend de comment c'est appliqué ensuite.


Revenir vers « archive 2009 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités