Bienvenue sur les archives forum du Parti Pirate


Le Parti Pirate refond complètement son forum et a migré vers un outil plus moderne et performant, Discourse !
Retrouvez nous ici : https://discourse.partipirate.org

Education

AmarOk1412
Messages : 4
Inscription : jeu. 05 juil. 2012, 09:28

Education

Messagepar AmarOk1412 » jeu. 05 juil. 2012, 09:44

Voilà, je suis nouveau sur le forum et je suis venu pour vous faire part d'une idée qui m'est venu :

Mais je suis pirate depuis sa création. Je partage vos idées.
Hier je suis tombé sur le podcast d'écrans.fr où un membre de votre parti a été interviewé, tout en étant au téléphone avec une prof de maternelle.
L'interview ne m'a rien apporté que je ne savais pas déjà, mais j'ai remarqué que le programme ne parle pas du monde de demain. Vous parlez bien sûr de l'écologie, mais pas de l'éducation (c'est à dire nos enfants), or c'est un des domaines les plus importants. En effet, si je veux voter pirate, c'est que j'ai de l'éducation (enfin je suppose). Je ne veux pas un professionnel de la politique au pouvoir, "pas de quelqu'un qui a toutes les réponses mais qui sait dire je ne sais pas". Et développer l'éducation ainsi que la recherche (en France on est un peu en retard dans ce domaine). C'est pour cette raison que je vous envoie ce message. En effet l'éducation ce travail à tous les niveaux. Plus haut je vous disais que j'étais au téléphone avec une professeur de maternelle. Cette prof avait pour envie d'initier ses élèves au monde d'Unix ou de Apple. Elle cherchait un ordinateur tournant sous Linux. Et ce sont ces idées que j'ai envie de voir. Aujourd'hui, de la maternelle à l'université, les PC tournent sous Windows, et des communes proposant de donner des ordinateurs tournant sous Linux dans ces écoles serait certes un petit geste, mais ce sont avec des multitudes de petits gestes qu'on fait changer ce monde. Et puis, linux est moins cher que Windows, en période de "crise" c'est pas mal ;).

Voilà, je vous propose donc l'idée de développer l'éducation, et la recherche à tous niveaux qui n'est pas présente dans votre programme (ou alors, j'ai encore lu de travers ...).
Cordialement,


Oui j'ai cité le message que j'ai envoyé lors de mon premier contact.

Avatar de l’utilisateur
OSB
Loup de mer
Messages : 624
Inscription : lun. 26 mars 2012, 16:16
Localisation : Paris 13eme

Re: Education

Messagepar OSB » jeu. 05 juil. 2012, 11:17

Bonjour, bienvenue à toi :D

Tu n'es pas le premier à aborder ce thème, mais la question n'est pas seulement d'en parler : il s'agit de savoir ce qu'on a envie de défendre. Je trouve très bien qu'on installe Linux dans les écoles - peut-être une solution comme Ubuntu qui propose des versions orientées pour l'éducation - mais ça ne suffit pas en soi pour faire une politique de l'éducation et encore moins de la jeunesse au sens large. J'ai déjà lancé des pistes, en particulier, je crois que la réflexion sur l'école est perturbée par le fait qu'on mélange trois fonctions bien distinctes de l'enseignant :

  • La transmission du savoir
  • L'enrichissement personnel, et le partage de formes de sagesse dans la vie
  • La sélection et la justification des inégalités sociales

Quand on aborde le troisième point, les enseignants se braquent la plupart du temps parce qu'ils refusent de reconnaitre qu'ils sont instrumentalisés à ce niveau, et on fabrique depuis des années un mythe qui est celui de l'égalité des chances qui est un paravent derrière lequel on occulte les injustices liées à la division du travail dans notre société.

Si le Parti Pirate défend une politique éducative, je souhaite, pour ma part que cette politique remette en cause profondément ce troisième point. Ma position peut évoluer, mais pour le moment, je suis a priori favorable à la suppression totale des notes et des examens, tout au moins sous leur forme actuelle.

Yusei
Matelot
Messages : 75
Inscription : mar. 17 janv. 2012, 18:19
Clé Publique GPG/PGP : http://yusei.ragondux.com/yusei.pubkey
Localisation : Paris

Re: Education

Messagepar Yusei » jeu. 05 juil. 2012, 11:24

Olivier Soares Barbosa a écrit :Ma position peut évoluer, mais pour le moment, je suis a priori favorable à la suppression totale des notes et des examens, tout au moins sous leur forme actuelle.

Mais pourquoi ? Et par quoi les remplacer ? (Je ne pose pas ces questions parce que je suis en désaccord, mais parce que j'aimerais en savoir plus.)

Avatar de l’utilisateur
OSB
Loup de mer
Messages : 624
Inscription : lun. 26 mars 2012, 16:16
Localisation : Paris 13eme

Re: Education

Messagepar OSB » jeu. 05 juil. 2012, 11:49

Parce que les notes servent essentiellement à classer les élèves les uns par rapport aux autres de manière à désigner ceux qui vont être vendeuse de chaussures ou mettre de la glace sur le poisson pour un salaire qui est entièrement volatilisé à la fin du mois, et ceux qui dirigent les autres, se font servir et mettent du fric de côté.

Si la note ne servait qu'à l'élève pour qu'il puisse se faire une idée de sa réussite à un exercice et de ses progrès, ça pourrait être utile. Mais les notes sont utilisées à une toute autre fin. Et les examens ne font que donner à cette sélection un caractère plus solennel.

Le savoir n'a pas besoin de notes pour se transmettre. Quand ton grand père t'apprend à pêcher la truite il ne te donne pas une note. Son appréciation et ses conseils suffisent. :wink:

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: Education

Messagepar pers » jeu. 05 juil. 2012, 13:42

Olivier, je pense que les notes sont absolument indispensable dans le système "éducatif" tel qu'il est conçu actuellement : c'est-à-dire un enseignement de masse, dont la fonction première est de "sociabiliser" les jeunes gens (en d'autres termes, de leur apprendre la Norme et de leur apprendre à obéir). Il en irait très différemment si les classes étaient composées de très peu d'élèves (moins de dix, je dirais), si les enseignants étaient réellement valorisés dans notre société et si, d'une façon générale, les établissements scolaires ressemblaient moins à des "prisons light".

Mais en l'état des choses, renoncer aux notes (et à tout l'appareil bourgeois/normatif qui va avec) me paraît inenvisageable.
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.

AmarOk1412
Messages : 4
Inscription : jeu. 05 juil. 2012, 09:28

Re: Education

Messagepar AmarOk1412 » jeu. 05 juil. 2012, 14:05

Olivier Soares Barbosa a écrit : mais ça ne suffit pas en soi pour faire une politique de l'éducation et encore moins de la jeunesse au sens large.


Je suis tout à fait d'accord, c'était juste un petit (très petit) point.

Avatar de l’utilisateur
Fanouch
Modérateur
Messages : 171
Inscription : dim. 10 juin 2012, 20:33

Re: Education

Messagepar Fanouch » jeu. 05 juil. 2012, 15:12

pers a écrit :Olivier, je pense que les notes sont absolument indispensable dans le système "éducatif" tel qu'il est conçu actuellement : c'est-à-dire un enseignement de masse, dont la fonction première est de "sociabiliser" les jeunes gens (en d'autres termes, de leur apprendre la Norme et de leur apprendre à obéir). Il en irait très différemment si les classes étaient composées de très peu d'élèves (moins de dix, je dirais), si les enseignants étaient réellement valorisés dans notre société et si, d'une façon générale, les établissements scolaires ressemblaient moins à des "prisons light".


Dans l'idée je partage totalement ton avis.. pas dans les proportions citées, mais ce n'est qu'un détail !!

Mais en l'état des choses, renoncer aux notes (et à tout l'appareil bourgeois/normatif qui va avec) me paraît inenvisageable.


Sauf que dans le primaire, les notes sont depuis longtemps en perte de vitesse. Rares sont les enseignants de primaire qui les utilisent, et cela malgré la pression de certains parents. Seuls les enseignants nostalgiques ou ayant une manière de fonctionner bien spécifiques les utilisent encore largement. Cela persiste encore en fin de primaire (CM) car cela permet d'habituer les enfants à un fonctionnement largement répandu dans le secondaire, mais très rarement dans les niveaux inférieurs.

Il faut souligner également, que même dans le secondaire des expérimentations en ce sens ont lieu et semblent s'étendre. Je crois (et j'espère) que nous allons dans le bon sens.

Je pense en revanche qu'une large réflexion doit être menée sur les établissements (en primaire surtout), la place de l'école dans notre société (école qui est de moins en moins compatible avec la société actuelle) et bien sûr sur les effectifs et la manière de gérer l'hétérogénéité : intégration des élèves en situation de handicap (loi de 2005), élèves en (fortes) difficultés, élèves sans difficulté, ... qui est la difficulté majeur du métier actuel avec le effectifs que l'on a.

Bien sur il faudra aborder les moyens que l'on souhaite mettre dans l'éducation.


Bref un trèèèès large programme de discussion et de débat.

Avatar de l’utilisateur
violetta
Matelot
Messages : 111
Inscription : mer. 06 juin 2012, 15:48

Re: Education

Messagepar violetta » jeu. 05 juil. 2012, 16:09

on avait commencé à débattre de la question là : programme/education-jeunesse-t8065.html
c'était assez positif dans l'ensemble, mais je n'avais pas pris le temps de synthétiser nos réflexions et vers quelles questions nous allions.
En vrac, je me souviens que nous étions d'accord sur une "réforme" (je mets des guillemets dans le sens où il s'agissait des points actuels dysfonctionnant) concernant :
- les rythmes scolaires,
- la situation des enseignants-professeurs (temps de travail, rémunération),
- le "management" de l'école (insérer de la démocratie),
- les évaluations-redoublement...
je pense qu'il faudrait re-lister le débat mais la confrontation des points de vue opinion publique - professionnels de l'enseignement était enrichissante
par contre je n'avais pas noté de réelles propositions, mais on peut retravailler la question.

après il y a aussi la question posée dans un autre sujet sur l'éducation genrée et la nécessaire formation des professeurs sur la question.
aux sujets des évaluations, j'ai lu un article, il n'y a pas longtemps mais je ne le retrouve pas, comme quoi certains prof avaient la pression et "s'arrangeaient" pour mettre des bonnes et des mauvaises notes, pcq des bonnes notes à tout le monde, ce n'est pas possible... Je n'ai pas bien compris en quoi tout les élèves d'une classe ne pouvaient pas avoir tous acquis les enseignements et que pour qu'il y ait des bonnes notes, il faut des mauvaises, alors que l'on contrôle une acquisition de savoir... je comprends pas, mon cerveau fait de la résistance désolée :lol:

AmarOk1412
Messages : 4
Inscription : jeu. 05 juil. 2012, 09:28

Re: Education

Messagepar AmarOk1412 » jeu. 05 juil. 2012, 16:21

Comme je suis encore lycéen, je peut vous dire que c'est vrai pour les bonnes et mauvaises. En effet, notre prof c'est fait remonter les bretelles car sa classe de l'année précédente était trop forte. Un autre de nos professeurs nous a dit qu'il arrangeait les notes pour avoir 13,6 de moyenne à chaque controle... comme quoi...
Après c'est vrai qu'il faut revoir le rythme. On a trop d'un coup, puis plus rien d'un coup (comme ici 2 mois de vacances... même si ça permet de faire des projets (j'ai quelques logiciels à faire et un film d'animation mais OSEF c'est pas le sujet).
Enfin, je tient à mettre en avant le manque de formations niveau technologique des profs (et aussi des gérants du parc informatique qui prête à rire mais c'est encore un autre sujet). Aujourd'hui, beaucoup pense que Internet = danger, à controler et j'en passe (c'est ce point que je voulais éviter en formant les plus jeunes à la technologie).

Le truc c'est que l'éducation se fait dès le plus jeune âge. Quand j'entends des personnes de mon age qui disent qu'ils n'ont pas de rêve ... ça me déprime un peu.

Avatar de l’utilisateur
violetta
Matelot
Messages : 111
Inscription : mer. 06 juin 2012, 15:48

Re: Education

Messagepar violetta » jeu. 05 juil. 2012, 17:39

un rapport sur la question : le métier d'enseignant au coeur d'un ambition émancipatrice
http://www.senat.fr/rap/r11-601/r11-601.html

je ne sais pas ce qu'il faut en penser, il n'y a pas de conclusion formelle reprenant l'ensemble des propositions. donc faut tout se "palucher".... :mrgreen:

après c'est un énième rapport public : la personne qui l'a rendu est-elle crédible ? les personnes de l'EN en pense quoi ???

Avatar de l’utilisateur
Fanouch
Modérateur
Messages : 171
Inscription : dim. 10 juin 2012, 20:33

Re: Education

Messagepar Fanouch » jeu. 05 juil. 2012, 17:51

violetta a écrit :je pense qu'il faudrait re-lister le débat mais la confrontation des points de vue opinion publique - professionnels de l'enseignement était enrichissante
par contre je n'avais pas noté de réelles propositions, mais on peut retravailler la question.


Je suis d'accord avec le fait qu'il faille faire des propositions, le PP en tant que parti, est la pour cela, mais vu le manque d'informations (informations souvent erronées) sur le système et le manque cruel d'analyse de même système, il est, je pense, un peu tôt pour faire des propositions.

Une analyse des problèmes semble un préalable à toute proposition !

Avatar de l’utilisateur
Amatai
Matelot
Messages : 190
Inscription : mar. 12 juin 2012, 17:02
Localisation : Paris

Re: Education

Messagepar Amatai » jeu. 05 juil. 2012, 18:26

Je croit qu'il y a un groupe de travail idf pour l'éducation, faudrait trouver un membres de la section informé.
Le drapeau europe-pirate a été fait par Hadrien Lagrange.

Avatar de l’utilisateur
Maelgar
Loup de mer
Messages : 671
Inscription : jeu. 01 sept. 2011, 13:28

Re: Education

Messagepar Maelgar » jeu. 05 juil. 2012, 23:01

Je profite de ce nouveau fil pour développer une idée totalement utopiste, mais que je trouve intéressante quand même. J'avais lu il y a pas longtemps sur le Monde.fr un article que j'ai la flemme de retrouver, et qui parlait de l'enseignement spécifique à la matière "mathématiques". Selon certaines études (américaines de mémoire) l'enseignement des "maths" est devenu trop abstrait, et en concrétisant les situations, les élèves apprennent mieux. Bref, là n'est pas le sujet.

A la fin de l'article, le journaliste proposait, ou citait, je ne sais plus, enfin, lançait l'idée de faire des classes de niveau, comme si c'était une bonne blague ou un serpent de mer de l'éducation. Et j'ai trouvé ça pas con du tout. Mais pas que en math. Pour tout. Histoire d'éviter les problèmes de bizutage/pressions/honte des "vieux" l'idée serait quand même d'essayer de faire des groupes de niveau par tranches (arbitraires) d'age. Même si idéalement, le coté "honte des vieux" tombe puisque personne n'est mauvais partout, un mec de 14 ans qui galère en math peut envier le "petit" de 12 qui réussit mieux, mais l'atomiser (c'est une expression) en histoire, en langue étrangère, ce que vous voulez.

La séparation en classes d'age permet aussi de rajouter des matières au fil du temps : on ne commence pas la philo à 9 ans, et on ne fait généralement plus de dessin à 17 ans (sauf si on vise les beaux-arts). En sus, on peut repérer de manière plus intuitive les points forts d'un élève pour lui proposer une orientation où il se sentira à l'aise / repérer les points faibles d'un élève pour lui proposer un soutien (plus ou moins) individualisé.

Tout cela à la condition de régler d'abord le prolbème du sureffectif des classes.

D'un point de vue sociologique, cela permettrait de faire admettre aux parents que leur enfant n'est pas nécessairement un génie partout (il y en a et tant mieux pour eux, présentons leur les défis adaptés à leur intellect), mais que chacun peut apprendre de l'autre (ah oui je l'ai pas mis mais il y a une idée de collaboration entre les élèves). Au niveau national, l’intérêt est de "lisser" l'enseignement, pour éviter la formation de lieux d'enseignement "élitistes". Je n'ai rien contre ce type de choix, mais je préfère le cantonner à l'éducation (semi-)privée, je me fais une autre idée du service public. Bien entendu, un tel modèle d'enseignement devrait aussi pouvoir permettre aux élèves de développer du lien social en fonction de leurs forces/faiblesses (je t'aide en ceci, tu m'aide en cela) et de leur apprendre à fonctionner, au fil des ages, de plus en plus en autonomie, le professeur jouant un rôle d'aiguillon, d'agitateur de curiosité.

Qu'en pensez vous ?
Libertés - Neutralité - Partage

Avatar de l’utilisateur
violetta
Matelot
Messages : 111
Inscription : mer. 06 juin 2012, 15:48

Re: Education

Messagepar violetta » jeu. 05 juil. 2012, 23:14

j'aime bien l'idée.
les classes multi-âge (tout petit, petit et moyen) sont pratiquées en maternelle et c'est franchement pas mal du tout : les plus âgés s'autonomisent et apprennent à aider les plus jeunes ; les plus jeunes bénéficient des avancées en matière de langage des plus âgés (enfin en général).
La mixité est bonne et les enfants apprécient en général et se sentent valorisés (les plus jeunes d'être avec des plus grands et les plus grands d'être les grands qui aident)
et c'est vrai que ça aurait le mérite de dédramatiser certaines situations. enfin je ne pense pas non plus que des enfants arrivent étant incapables en tout (sauf pb médical particulier). et ça évite aussi le "lissage par le bas". il faudrait que les niveaux plus faible bénéficient d'effectifs plus bas, pour un meilleur encadrement et que les enfants progressent ainsi tranquillement.
en plus ça aurait le mérite de coller au développement des enfants : les enfants, surtout quand ils sont jeunes, se développent à des rythmes très différents, certains étant en avance sur certaines choses et en retard sur d'autres. Les choses s'atténuent plus tard. là chaque enfant serait dans un environnement à même de s'exprimer. pour les apprentissages, il faut parfois attendre le déclic, qui vient quand il vient, rien ne sert de pousser, sinon à frustrer et à ralentir le fameux déclic : au moins chacun pourrait l'attendre comme bon lui semble s'en être dévalorisé par rapport aux autres.

Avatar de l’utilisateur
pers
Archange des mers
Messages : 5235
Inscription : mer. 18 juil. 2007, 20:38

Re: Education

Messagepar pers » jeu. 05 juil. 2012, 23:15

Je ne suis pas convaincu que l'idée de distribuer les élèves par âge, de près ou de loin, soit nécessaire. Les "classes uniques" dans les villages ne fonctionnent pas plus mal que le système habituel, bien au contraire (mais comme je le disais plus haut, il faut avoir des effectifs suffisamment faibles pour se permettre ce genre de chose). Ce qui rejoint ma propre expérience d'enseignant (quoique dans un domaine très particulier) : mélanger les tranches d'âge est en général une source d'enrichissement, de motivation pour les plus jeunes et de valorisation pour les plus âgés. Oui à la mixité générationnelle ! :-)
La liberté, c'est l’esclavage.
La guerre, c'est la paix.
L'ignorance, c'est la force.
La démocratie, c'est l'Amendement 13.


Revenir vers « Éducation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité